VIDEO. Samu : Agnès Buzyn annonce un diplôme d'assistant de régulation médicale et des procédures harmonisées, un an après l'affaire Naomi Musenga

La ministre de la Santé a précisé, vendredi, que cette formation d'un an serait mise en place à partir du 1er septembre. 

RADIO FRANCE

Un an après la mort de Naomi Musenga, une jeune femme que le Samu du Bas-Rhin avait refusé de prendre immédiatement en charge, la ministre de la Santé a assuré, vendredi 18 janvier, sur franceinfo avoir "mis en œuvre la totalité des actions qui avaient été programmées".

"Nous allons créer un diplôme pour les assistants de régulation médicale qui sera opérationnel le 1er septembre 2019, a annoncé Agnès Buzyn. Ce sera une formation d'un an avec plus de 1 400 heures de cours à la fois théoriques et pratiques."  Par ailleurs, pour éviter au maximum les mauvaises prises en charge, Agnès Buzyn a "demandé à tous les Samu de France d'harmoniser leurs procédures pour les traitements des appels". "Nous allons aboutir à un système qui sera le même dans tous les Samu de France", a assuré la ministre. 

"Nous travaillons sur un numéro d'appel simplifié" pour les urgences médicales, a poursuivi Agnès Buzyn. La ministre a expliqué que l'affaire de Naomi Musenga a montré que lorsqu'il y a un passage d'appel entre deux écoutants, il peut y avoir une modification de l'information : "Il est impératif, si nous allons vers un numéro unique, qu'il n'y ait aucun risque de perte d'information ou de distorsion d'information dans les passages d'appel entre la police, les pompiers, le Samu". Cette harmonisation sera opérationnelle "dès 2019".

Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la santé, invitée de franceinfo le 18 janvier 2019.
Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la santé, invitée de franceinfo le 18 janvier 2019. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)