Samu : comment sont formés les assistants de régulation médicale ?

Une équipe de France 2 s'est rendue à Lille (Nord) dans un centre d'appel du Samu, mais également dans un centre de formation, à la rencontre des assistants de régulation médicale du Samu.

FRANCE 2

À Lille (Nord), 24h/24, les appels s'enchaînent. Du petit bobo à la détresse vitale, un flot continu se déverse dans les oreilles des ARM (assistants de régulation médicale). Alexandra Anselme travaille au Samu du Nord et comme elle, ils sont 2 500 en France à tenir parfois entre leurs mains la vie des gens. Aucun n'a oublié le drame de Naomi Musenga, décédée en décembre 2017, alors que le Samu de Strasbourg (Bas-Rhin) n'avait pas pris au sérieux son appel.

Une formation de huit mois

Mais comment sont formés ces assistants de régulation médicale (ARM) ? Dans un pôle santé près de Lille, les futurs ARM apprennent les bases du métier. Atelier de simulation d'appels, gestion du stress ou cours de pathologie, chacun voit ses exercices corrigés par des professionnels du Samu. Cette formation dure huit mois, c'est la seule en France. Et les critères de sélection sont précis. "Dans les tests que l'on met en plus de leurs motivations, on veut connaître leurs capacités à écouter, entendre, mémoriser et retransmettre sans distorsion un message", confie à France 2 Alain Facon, médecin régulateur au Samu 59. Les cours théoriques sont accompagnés de stages pratiques.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une opératrice du Samu, au Centre de réception et de régulation des appels (CRRA), à Lyon.
Une opératrice du Samu, au Centre de réception et de régulation des appels (CRRA), à Lyon. (FRED DUFOUR / AFP)