Montagne : les stations de ski françaises craignent la concurrence étrangère

Les remontées mécaniques ne pourront pas fonctionner en France durant les fêtes de fin d'année. Les stations de ski de l'Hexagone pourraient ainsi être délaissées, au profit de leurs homologues suisses par exemple.

En France, les stations de ski pourront accueillir des visiteurs pour Noël, mais les remontées mécaniques resteront fermées. Craignant que les Français ne passent les frontières pour aller skier ailleurs, Emmanuel Macron les a mis en garde mardi 1er décembre : "Il y aura des mesures de contrôle, pour dissuader nos concitoyens d'aller dans des zones où le risque d'infection est réel et pour ne pas créer une situation de déséquilibre entre des stations de différents pays", a expliqué le chef de l'État.

Des professionnels en colère

Si l'Allemagne et l'Italie ont elles aussi prévu de garder leurs stations fermées, d'autres pays, comme la Suisse, s'y refusent. Le domaine skiable de Verbier (Suisse), par exemple, est très prisé. Pour soutenir le secteur, le gouvernement a promis des aides supplémentaires. Insuffisant, toutefois, pour contenir la grogne des professionnels de la montagne. Dans les Angles (Pyrénées-Orientales), ils manifestaient leur colère mardi. Reste la question pratique de la mise en œuvre de ces restrictions. Les mesures dissuasives seront arrêtées mercredi en Conseil de défense.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le maintien à l\'arrêt pendant les vacances de Noël 2020 des remontées mécaniques dans les stations de ski française incompris (illustration).
Le maintien à l'arrêt pendant les vacances de Noël 2020 des remontées mécaniques dans les stations de ski française incompris (illustration). (FABRICE COFFRINI / AFP)