Santé : trop de médicaments en accès libre dans les pharmacies ?

L'Agence du médicament ne souhaite plus que le paracétamol, l'aspirine et l'ibuprofène soient en libre accès dans les pharmacies. 

FRANCE 2

Se procurer des anti-douleurs légers en pharmacie, c'est facile. Trop facile selon l'Agence du médicament. Parfois, paracétamol et aspirine sont même en libre accès, au milieu des autres rayons. En 2020, l'ANSM souhaite que ces produits soient derrière le comptoir, à la seule portée du pharmacien. "Quand on a le temps, on questionne le patient. 'Pourquoi vous en prenez ? À quelle fréquence ? Quelle est l'origine de cette douleur ?' Je préfère que le patient vienne vers moi pour me demander", explique Nathalie Gault, docteure en pharmacie.

Des médicaments vendus sans ordonnance

Paracétamol, aspirine et ibuprofène peuvent avoir des effets indésirables en cas d'utilisation impropre ou de surdosage. "Pour le paracétamol, c'est un risque pour le foie quand on dépasse les doses autorisées maximales. Pour les anti-inflammatoires, il y a un risque pour les reins lorsque l'on dépasse les doses", précise Philippe Vella, directeur des médicaments antalgiques à l'ANSM. Ces médicaments continueront à être vendus sans ordonnance.

Le JT
Les autres sujets du JT
Octobre 2009, des boites de Doliprane
Octobre 2009, des boites de Doliprane (MYCHELE DANIAU / AFP)