Risques de tumeurs : l'Androcur ne sera pas retiré du marché

Ce médicament est prescrit principalement aux femmes qui ont des problèmes de pilosité et aux hommes qui souffrent d'un cancer de la prostate. Pris longtemps et à haute dose, il serait à l'origine de tumeurs chez les femmes.

Le siège de l\'ANSM à Paris, le 17 octobre 2017.
Le siège de l'ANSM à Paris, le 17 octobre 2017. (ALAIN JOCARD / AFP)

L'Androcur ne sera pas retiré du marché, mais l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) va demander à son homologue européen de statuer sur ce médicament controversé. Ce médicament est prescrit principalement aux femmes qui ont des problèmes de pilosité et aux hommes qui souffrent d'un cancer de la prostate. Une récente étude médicale met en cause l'Androcur. Pris longtemps et à haute dose, il serait à l'origine de tumeurs chez les femmes.

En 6 mois de traitement, le risque de tumeur multiplié par 7

Depuis plusieurs semaines, une étude de la Sécurité sociale, réalisée pendant 8 ans auprès de 250 000 femmes montre qu'au bout de 6 mois de traitement, le risque de tumeur est multiplié par 7 et par 20 au bout de 5 ans. On savait déjà que l'Androcur pouvait provoquer des tumeurs au cerveau, mais des tumeurs bénignes, qui diminuent, voire disparaissent à l'arrêt du traitement. C'était d'ailleurs noté sur la notice.

L'Androcur ne sera pourtant pas retiré du marché, explique Jean-Michel Race, le directeur de l'Agence nationale de sécurité du médicament. Le bénéfice prime sur le risque de développer une tumeur.

Pour l'instant il n'y a pas d'éléments permettant de dire que ce médicament a un bénéfice-risque négatif dans sa globalité. Je dis à mes confrères, si on doit prendre ce risque vous ne devez le réserver qu'à des formes graves.Jean-Michel Raceà franceinfo

L'avis de l'Agence nationale de sécurité du médicament n'est pas attendu avant plusieurs mois. En attendant, les médecins sont invités à prescrire l'Androcur uniquement pour les maladies indiquées, et pas comme certains le font régulièrement, comme contraceptif, contre l'endométriose ou encore pour soigner l'acné.