Cet article date de plus de cinq ans.

Pour éviter une autre affaire Levothyrox, "tout le système d'information sur les médicaments doit être revisité"

Le vice-président de l'association de patients Le lien qui défend les usagers de la santé estime que les propositions du rapport vont dans le bon sens. 

Article rédigé par franceinfo - Édité par Thomas Pontillon
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Illustration de médicaments dans une pharmacie.  (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Un rapport remis lundi 3 septembre au ministère de la Santé préconise une information plus accessible, plus claire et plus réactive sur le médicament, via notamment internet ou une base de données des médecins, afin d'éviter des crises sanitaires telles que celle du Levothyrox.

"Tout le système doit être revisité et les propositions que fait la ministre Agnès Buzyn vont tout à fait dans ce sens", a estimé lundi sur franceinfo Claude Rambaud, vice-présidente de l’association de patients Le Lien, association de défense des patients et des usagers de la santé.

franceinfo : L'information circule-t-elle suffisamment ? A-t-on besoin d'en savoir plus ?

Claude Rambaud : Il y a quand même des milliers de médicaments, des centaines sont utilisés tous les jours et prescrits par des médecins, on va dire que malgré tout l'information circule. Mais il y a toujours, et on le constate notamment avec le Levothyrox, des trous dans la raquette. Donc, tout le système doit être revisité et les propositions que fait la ministre Agnès Buzyn vont tout à fait dans ce sens. C'est le renforcement de choses qui existent déjà et qui fonctionnent mal sans doute.

La confiance est-elle entamée envers le système de santé ?

C'est ce qu'on dit, mais je ne suis pas sûre que cela soit vrai. Les patients continuent de consommer des médicaments dont ils n'ont pas forcément besoin. On sait qu'il y a des molécules qui sont en surconsommation. Donc, je pense qu'ils ont encore confiance dans le médicament contrairement à ce que l'on dit. Il faudrait une véritable enquête pour voir sur quoi pèse cette méfiance.

Recentrer l'information sur un outil en particulier, internet, vous paraît-elle intéressante ?

En 2011, après la crise du Médiator, il y avait déjà eu la demande d'un portail d'information, il avait été prévu de mettre en place un portail ciblé 'médicament'. Madame Buzyn propose de renforcer le site Sante.fr, qui n'est pas opérant véritablement encore. J'ai regardé et je n'ai pas trouvé d'information sur ces médicaments-là. Ce site doit être connu, il n'est pas connu des patients et du grand public. Je ne sais même pas s'il est connu des professionnels. Il doit être terriblement renforcé et je compte sur madame Buzyn. Je crois qu'elle est sincère et qu'elle va le faire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.