Pénurie de médicaments : l'ANSM alerte sur les difficultés touchant l'approvisionnement de l'amoxicilline en raison d'une mauvaise répartition des stocks disponibles

Dans un communiqué, mardi, l'Agence de sécurité du médicament demande aux industriels de "mettre immédiatement à disposition des grossistes-répartiteurs la majeure partie de leurs stocks" d'amoxicilline.
Article rédigé par Solenne Le Hen
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Des boîtes d'amoxicilline dans une pharmacie de Perpignan, le 6 janvier 2023. (MICHEL CLEMENTZ / MAXPPP)

Dans son point de situation pour le mois de décembre, l'Agence de sécurité du médicament (ANSM) alerte mardi 26 décembre, dans un communiqué transmis à franceinfo, sur les difficultés touchant "l’approvisionnement de certains médicaments majeurs de l’hiver", comme l'amoxicilline et l'amoxicilline-acide clavulanique. L'ANSM a lancé cet automne un plan hivernal consacré à ces médicaments. L'agence relève "des difficultés importantes de répartition des boîtes d’amoxicilline et amoxicilline-acide clavulanique". Ces difficultés de répartition des stocks disponibles sur tout le territoire rendent "leur accès très compliqué pour les patients".

Selon l'ANSM, la "situation continue de se dégrader en pharmacie, en particulier sur les formes buvables utilisées en pédiatrie et ce, malgré la présence de stocks déclarés au niveau des industriels", c'est pour cela que l'Agence de sécurité du médicament demande aux industriels de "mettre immédiatement à disposition des grossistes-répartiteurs la majeure partie de leurs stocks, afin que les boîtes soient distribuées équitablement dans les pharmacies et positionnées au plus près des patients". Des boîtes d’amoxicilline et amoxicilline-acide clavulanique "sont actuellement en cours de livraison chez les grossistes-répartiteurs, qui s’assureront d’une répartition équitable de celles-ci sur le territoire", assure l'ANSM.

L'Agence de sécurité du médicament tient à rappeler à "l’ensemble des acteurs l’importance de bien utiliser les antibiotiques. La surconsommation et l’usage injustifié des antibiotiques constituent les causes principales du développement de l’antibiorésistance qui contribue à diminuer l’efficacité des antibiotiques". Le ministère de la Santé et de la Prévention "a demandé en novembre à l’ensemble des acteurs de la chaîne pharmaceutique (industriels, dépositaires, grossistes-répartiteurs, pharmaciens d’officine et hospitaliers) de s'engager à une répartition équitable des stocks de médicaments", pour éviter ces difficultés d'approvisionnement.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.