Médicaments : les pharmacies en proie aux ruptures de stock

Les ruptures d'approvisionnement se sont multipliées par dix en l'espace de sept ans.

FRANCE 3

À Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), une pharmacie reçoit, ce 10 août au matin, les médicaments qu'elle a commandés. Comme tous les jours, il en manque. Plusieurs médicaments sont touchés. Ils concernent toutes les pathologies. En 2014, près de 450 ruptures d'approvisionnement ont été signalées aux autorités sanitaires. Dix fois plus qu'il y a sept ans. "Les causes de rupture sont souvent multiples. Elles peuvent avoir lieu tout au long de la chaîne de fabrication. Ça peut être au niveau de la fabrication de la matière première (...) ", explique Patrick Maison, de l'Agence nationale de sécurité du médicament.

Des ventes à l'étranger

La chaîne de distribution du médicament en France est également mise en cause. Les pharmacies qui s'approvisionnent auprès de grossistes soupçonnent ces derniers de vendre une partie de leurs stocks à des pays étrangers où les médicaments rapportent plus. Ce qui provoque ces pénuries dans l'Hexagone.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un rapport de l\'Inspection générale des finances, rendu en mars 2013, préconise la fin du numerus clausus pour les étudiants pharmaciens.
Un rapport de l'Inspection générale des finances, rendu en mars 2013, préconise la fin du numerus clausus pour les étudiants pharmaciens. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)