Médicaments : les pharmaciens peuvent désormais délivrer sans ordonnance des antibiotiques en cas d'angine ou de cystite

Il faudra remplir certaines conditions pour pouvoir bénéficier de ce dispositif, comme avoir plus de 10 ans dans le cas de l'angine et plus de 16 ans pour la cystite.
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Pour prescrire ces médicaments, le pharmacien doit au préalable effectuer un test rapide d'orientation du diagnostic. (RICCARDO MILANI / HANS LUCAS / AFP)

Plus besoin de passer chez le médecin pour obtenir certains médicaments. Les pharmaciens peuvent désormais prescrire des antibiotiques sans ordonnance en cas de cystite ou d’angine, selon l'arrêté publié au Journal officiel, mardi 18 juin. Cette mesure, visant à élargir les compétences des pharmaciens, avait été annoncée par le gouvernement en 2023

Le pharmacien doit au préalable effectuer un test rapide d'orientation du diagnostic, précise l'arrêté. "Si le test est positif (…) on délivrera un antibiotique avec une posologie adaptée", assure Philippe Besset, président de la Fédération des pharmaciens d’officine, à franceinfo. Pour réaliser ce test, il faut tout de même remplir certaines conditions, comme avoir plus de 10 ans dans le cas de l'angine bactérienne et entre 16 à 65 ans pour la cystite.

Des formations pour les pharmaciens 

Le dispositif est pensé pour soulager les médecins généralistes et répondre aux déserts médicaux. "Les pharmaciens vont devoir faire deux formations. Ils devront s'enregistrer auprès de l'agence régionale de santé pour être habilités à faire ces prises en charge d'affection", détaille Philippe Besset.

La majorité des médecins sont opposés à cette mesure, car ils craignent des erreurs de diagnostic. Mais Philippe Besset veut rassurer : "Nous devrons envoyer par messagerie sécurisée de santé notre acte aux médecins traitants pour qu'ils soient informés de la prise en charge de son patient", souligne-t-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.