Efsa : la moitié des scientifiques seraient en situation de conflit d’intérêts

Une association révèle les conflits d’intérêts que certains scientifiques pourraient entretenir avec de grandes entreprises au sein de l’Efsa, l’Autorité européenne de sécurité des aliments.

Selon un rapport de l’ONG Corporate Europe Observatory (CEO), près de la moitié des scientifiques de l’Autorité européenne de sécurité des aliments seraient en situation de conflit d’intérêts.

Nous considérons que sur les 211 experts de l’EFSA aujourd’hui, 46 % sont dans une situation de conflit d’intérêts financier direct et/ou indirect. [...] Or, on sait qu’avoir un lien financier avec une entreprise, ça influe sur le résultat de vos recherches”, explique Martin Pigeon, chercheur dans l’association et auteur du rapport.  

Efsa, une autorité suffisamment transparente ?

"Le matériau de base avec lequel travaille l’Efsa, ce sont des données qui lui sont communiquées par les fabricants des produits qu’elle évalue et ces données sont confidentielles. L’Efsa ne peut pas les publier", poursuit le chercheur. Ainsi, la communauté scientifique dans son ensemble ne peut évaluer la qualité du travail produit par l’Efsa.

Certains politiques remettent en cause la légitimité de l’autorité européenne de la sécurité des aliments. Début juin, 4 eurodéputés écologistes ont saisi la Cour de justice de l’UE. Ils réclament la publication des études de l’Efsa qui ne reconnaît pas le glyphosate comme "cancérogène probable".

Ces conclusions de l'Efsa créent le débat, sachant qu'elles divergent avec celle du CIRC, agence reconnue par l'ONU qui a classé le glyphosate comme "cancérogène probable".

"Ce sont les industriels qui ont financé ces études mais qui ne veulent pas les publier. Nous on veut avoir accès à ces données parce que pour nous, la science secrète va toujours à l’encontre de la santé des citoyens", dénonce Michèle Rivasi, députée Européenne EELV.

Une association révèle les conflits d’intérêts que certains scientifiques pourraient entretenir avec de grandes entreprises au sein de l’Efsa, l’Autorité européenne de sécurité des aliments.
Une association révèle les conflits d’intérêts que certains scientifiques pourraient entretenir avec de grandes entreprises au sein de l’Efsa, l’Autorité européenne de sécurité des aliments. (Brut)