Cet article date de plus de trois ans.

12.000 tonnes de médicaments rapportés en pharmacie en 2016

Les Français ont rapporté l'an passé près de 12.000 tonnes de médicaments non utilisés en pharmacie, soit 63% du total estimé, selon l'association Cyclamed.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.

En 2016, la collecte s'est élevée à 11.884 tonnes uniquement pour les médicaments (12.108 en 2015) et 15.874 tonnes si on ajoute les emballages et les produits de parapharmacie (15.477 en 2015). C'est l'association Cyclamed qui est chargée de récupérer.

En moyenne, 181 grammes de médicaments ont été rapportés dans les pharmacies par chaque Français en 2016, selon Cyclamed (185 l'an passé). Les régions qui sont les meilleures élèves sont la Bourgogne-Franche-Comté (225 grammes par habitant), les Hauts-de-France (217) et les Pays-de-la-Loire (200). Les médicaments sont collectés par les pharmacies puis regroupés avant d'être éliminés dans 55 incinérateurs qui récupèrent l'énergie afin de l'utiliser pour le chauffage ou l'éclairage. "Cela a permis d'éclairer et de chauffer l'équivalent de 7.000 logements tout au long de l'année", selon Cyclamed.

79% des Français rapportent leurs médicaments non utilisés

Selon un sondage BVA pour Cyclamed (réalisé sur un panel de 1.000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus), "79% des Français déclarent déposer leurs médicaments non utilisés chez le pharmacien, dont six personnes sur dix les rapportent toujours".

"Un tiers des personnes déposant leurs médicaments non utilisés en pharmacie déclare déjà séparer à leur domicile les boîtes en carton et notices pour les recycler avant de rapporter leurs médicaments", selon cette étude, soit "une progression de 8 points depuis 2015". En outre, les ventes de médicaments en pharmacie continuent de baisser légèrement, selon Cyclamed (-0,2 % en 2015 et en 2016).

Dès qu’il y a un reste de médicament, ne serait-ce qu’un comprimé, celui-ci doit être rapporté au pharmacien. L’association Cyclamed élimine ces médicaments non utilisés dans le respect des règles environnementales à des fins de valorisation énergétique et pour préserver la sécurité sanitaire domestique.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.