Cet article date de plus de six ans.

VIH : plus de 100.000 autotests vendus en un an

EN BREF.  Un an après son lancement, plus de 100.000 autotests de dépistage du VIH ont été vendus dans les officines. Le fabricant souligne que ce dispositif a permis de toucher un public qui n'aurait pas franchi la porte d'un centre de dépistage.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 

Disponibles en pharmacie depuis le 15 septembre 2015, les autotests de dépistage du VIH ont été achetés à 107.350 exemplaires dans les 12 mois qui ont suivi, a déclaré à l'AFP Fabien Larue, directeur d'AAZ, fabricant du seul autotest commercialisé en France.

Cela représente près de 2.000 autotests achetés par semaine, avec des pointes à 4.000 dans les semaines qui suivent une campagne de communication des autorités. Un peu plus de la moitié des pharmacies françaises référencent ce produit, vendu entre 25 et 28 euros dans les officines et 20 à 24 euros en ligne.

Selon une enquête réalisée auprès de 1.584 personnes ayant acheté leur test auprès d'une pharmacie en ligne, pour 40% il s'agissait d'un premier dépistage du VIH. Et parmi eux, 55% affirment qu'ils ne se seraient pas fait dépister si l'autotest n'avait pas été disponible en pharmacie. D’où l’intérêt de la vente libre de cet outil.

L’autotest est considéré comme pleinement fiable si la contamination date de plus de trois mois. C’est le délai nécessaire pour l’apparition des anticorps après une contamination.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Maladie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.