Vidéo Aveugle de naissance, elle vient de retrouver la vue

Publié
BRUT
Article rédigé par
France Télévisions

Olivia a pu voir le monde qui l'entoure pour la première fois à 36 ans. Elle raconte.

Pendant 36 ans, Olivia n'a littéralement pas vu plus loin que le bout de son nez. Aujourd'hui, elle raconte comment sa vie a changé depuis qu'elle peut voir. "Ça a vraiment tout bouleversé. Soudain, je pouvais faire seule des choses que je n'avais jamais pu faire. Avant, je faisais déjà beaucoup de choses, mais toujours avec l'aide de quelqu'un", confie-t-elle. "On gagne un nouveau sens alors qu'on n'était même pas conscient qu'il nous manquait, c'est énorme. Apparemment, beaucoup de personnes dans mon cas se retrouvent en thérapie", souffle-t-elle.

Tout redécouvrir

Elle partage ses découvertes les plus étonnantes avec ses followers de plus en plus nombreux sur TikTok. "J'ai raté beaucoup de films que vous avez sûrement vus, alors je me rattrape. Je viens juste de voir "Karaté Kid" et "Les Dents de la mer", alors qu'apparemment tout le monde les a vus", s'amuse-t-elle. Voyages, cours de danse... Olivia essaie de rattraper tout ce qu'elle n'a pas pu faire jusqu'alors. Enfant, elle trouvait seule des moyens de s'adapter à son handicap. Venant d'une famille avec peu de moyens, elle n'a pas reçu d'éducation adaptée et était harcelée à l'école pour personnes voyantes qu'elle fréquentait.

"C'est la pauvreté qui m'a empêchée de le faire plus tôt"

Ce n’est qu'après les 30 ans d'Olivia que sa compagnie d'assurances a enfin accepté de payer ses opérations. Elle a alors subi une série d'interventions qui ont changé sa vie, mais cela ne s'est pas fait du jour au lendemain... "La vision n'arrive pas d'un seul coup, ce n'est pas : "Voilà, c'est bon !" C’est très perturbant. Je me rappelle en être sortie très désorientée et soulagée que ce soit fini", explique-t-elle. Olivia espère utiliser sa plate-forme pour sensibiliser le public à la question du handicap.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Maladie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.