Une épizootie de rhinopneumonie équine affole le monde équestre : "Les chevaux qui sont transportables sont évacués"

Cette maladie virale extrêmement contagieuse et qui peut être mortelle pour les chevaux circule en Europe depuis la mi-février et donne des sueurs froides à la filière équine.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Rahotep de Toscane, monté par Philippe Rozier, ci-contre au Paris Eiffel Jumping en juin 2017, a souffert d'une rhinopneumonie début mars 2021. (JACQUES DEMARTHON / AFP)

Les premiers cas de rhinopneumonie équine, maladie virale extrêmement contagieuse qui touche les voies respiratoires et qui a déjà causé la mort de plusieurs chevaux, ont été détectés au concours hippique international de Valence, en Espagne, mi-février. Cette manifestation sportive, qui dure plusieurs semaines, a rassemblé de nombreux cavaliers français, dont le champion olympique par équipes en 2016, Philippe Rozier. Son partenaire champion olympique, Rahotep de Toscane, a été malade début mars. "Rahotep n'était pas bien du tout, raconte son cavalier. Toute l'écurie s'est mobilisée pour Rahotep, on a veillé toute la nuit." 

Un variant méconnu du virus

L'inquiétude est d'autant plus grande que la forme de la rhinopneumonie équine en circulation est un variant méconnu avec des symptômes neurologiques. Les chevaux ne tiennent plus debout. De nouveaux cas sont signalés chaque jour un peu partout, dont en France, mais le plus gros cluster reste celui de Valence, avec 150 chevaux toujours à l'isolement. "Ceux qui sont transportables sont évacués dans des cliniques pas trop loin si possible, en Espagne", explique Jérôme Thévenot, vétérinaire en charge du saut d'obstacles à la Fédération française d'équitation. "Le problème c'est que, un peu comme pour les hôpitaux, on a une saturation des services d'urgence dans les cliniques", poursuit-il.

La Fédération est en train de proposer un protocole sanitaire pour rapatrier les chevaux français. Afin d'enrayer l'épidémie et de limiter les déplacements, toutes les nouvelles compétitions sur le sol européen sont annulées au moins jusqu'au 28 mars.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.