Les risques liés à la prise de somnifères à base de benzodiazépine pointés du doigt par "60 Millions de consommateurs"

Christelle Pangrazzi, rédactrice en chef adjointe de "60 millions de consommateurs", déclare, jeudi sur franceinfo, s'inquiéter d'un possible enjeu de santé publique.

Stilnox, Imovane, Zolpidem font partis des médicaments pointés par le magazine.
Stilnox, Imovane, Zolpidem font partis des médicaments pointés par le magazine. (CHRISTOPHE MORIN / IP3 PRESS / MAXPPP)

Alors qu’un Français sur trois dit mal dormir et que 10 millions de Français consomment des somnifères, le magazine 60 Millions de consommateurs alerte dans son dernier hors-série, à paraître jeudi 8 novembre, sur la consommation de somnifères à base de benzodiazépine. Stilnox, Imovane, Zolpidem sont pointés du doigt pour leurs effets secondaires possibles.

Christelle Pangrazzi, rédactrice en chef adjointe du magazine évoque au micro de franceinfo "des envies suicidaires et des risques d’hétéro-agressivité, à savoir des risques d’agressivité envers autrui". Même si elle reconnaît que "c’est un effet secondaire qui est rare", elle s'en inquiète.

Au vu du nombre de personnes qui prennent ces substances, cela peut être un enjeu de santé publique.Christelle Pangrazzià franceinfo

Possibilité d'idées délirantes, accès de colère, ces effets secondaires sont spécifiés sur les notices des somnifères, mais "encore faut-il savoir décrypter les notices, encore faut-il les lire. Soyons honnêtes, c’est souvent écrit très petit, c’est long, ça fait deux pages et on les lit la première fois qu’on prend un médicament. Est-ce qu'à chaque fois que vous rachetez une boîte vous relisez toutes les notices ? Je ne suis pas sûre", a ajouté Christelle Pangrazzi.

Le magazine insiste également sur le fait que l'agressivité peut être décuplée avec la consommation d'alcool, ce que beaucoup de patients oublient, surtout après de longs mois de traitement.