Cet article date de plus de cinq ans.

Santé : une bactérie pourrait révolutionner le traitement du diabète de type 2

La présence d'une bactérie dans l'intestin pourrait réduire les risques d'apparition du diabète de type 2, selon une étude menée par des chercheurs en Belgique. Une avancée qui pourrait concerner plus de trois millions de personnes.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Diabète (illustration). (PIERRE HECKLER / MAXPPP)

Une bactérie pourrait révolutionner le traitement du diabète de type 2. Le diabète de type 2 est le plus commun (90% des diabètes), celui qui est favorisé par l'excès de poids, l'obésité et qui progresse fortement dans le monde. Plus de trois millions de personnes pourraient être concernées par cette avancée médicale. Cette étude sera présentée lors du congrès de la Société francophone du diabète, du 28 au 31 mars à Lille.

Des observations concluantes sur des souris

Selon les chercheurs, il y aurait une relation entre la composition de notre microbiote intestinal, c'est-à-dire des micro-organismes qui vivent dans notre tube digestif, et la survenue ou non d'un diabète. La présence en nombre de la bactérie, nommée Akkermansia muciniphila, dans notre flore intestinale, réduirait le risque d'apparition du diabète de type .

Tout est parti d'une observation étonnante. Des chercheurs étudiaient les bactéries présentes dans le tube digestif de souris. Ils se sont rendus compte que cette bactérie, Akkermansia muciniphila, était en nombre plus ou moins important selon que le rongeur souffrait ou non de diabète. Des chercheurs de Louvin, en Belgique, ont creusé cette piste. Ils ont regardé ce qui se passait s'ils donnaient cette bactérie à une souris. Résultat : le risque d'apparition du diabète a diminué chez ces souris.

Des patients bientôt soignés avec des bactéries ?

Le professeur Samy Hadjadj, diabétologue au CHU de Poitiers, estime qu'"on n'est pas très loin des premiers travaux qui vont permettre de voir si cette bactérie peut avoir un effet bénéfique" pour réduire le diabète chez les humains. Impossible pour l'instant de donner une échéance précise, mais on peut imaginer que d'ici quelques années il suffira peut-être de prendre une pincée de cette bactérie pour diminuer son risque d'avoir un diabète de type 2.

Santé : une bactérie pourrait révolutionner le traitement du diabète de type 2
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Maladie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.