Santé : le problème des errances médicales

Certains patients restent plusieurs années sans savoir ce dont ils souffrent exactement. C'est ce que l'on appelle l'errance médicale, quand aucun médecin n'est capable de poser un diagnostic.

FRANCE 2

La musique était le métier de Thérèse Fournier avant sa maladie. Thérèse a vécu un cauchemar : huit ans de souffrance durant lesquels les symptômes se multiplient, anxiété, dépression, surpoids, sans qu'aucun médecin n'identifie ce qu'elle a. Elle est âgée de 31 ans lorsque les premiers signes apparaissent. "Je suis tombée malade avec des premiers symptômes qui étaient une très grosse fatigue, des vertiges, des nausées, des palpitations, et ça a continué avec des fausses couches à répétition, des débuts de dépression", explique-t-elle.

Une maladie rare qui touche une personne sur 20 millions

Au total, Thérèse a vu une quarantaine de médecins. Le diagnostic s'oriente vers des troubles psychiques. Internée deux fois en psychiatrie, elle se sépare de son compagnon, rompt avec ses amis, et perd tout espoir de guérison. Jusqu'à sa rencontre avec une médecin généraliste en décembre 2018. Cette dernière reprend son dossier à zéro et suspecte une maladie très rare : la maladie de Cushing, due à une tumeur de l'hypophyse. Elle touche une personne sur 20 millions. Thérèse Fournier a été opérée pour enlever la tumeur, mais doit encore passer régulièrement des examens.

Le JT
Les autres sujets du JT
Certains patients restent plusieurs années sans savoir ce dont ils souffrent exactement. C\'est ce que l\'on appelle l\'errance médicale, quand aucun médecin n\'est capable de poser un diagnostic.
Certains patients restent plusieurs années sans savoir ce dont ils souffrent exactement. C'est ce que l'on appelle l'errance médicale, quand aucun médecin n'est capable de poser un diagnostic. (FRANCE 2)