Méningite : 30 000 personnes à vacciner à Dijon

Après la mort de deux étudiants d'une méningite, une vaste campagne de vaccination a commencé sur le campus de l'université de Dijon.

Cette vidéo n'est plus disponible

Ils sont des dizaines à s'être présentés, ce mercredi 4 janvier au matin, convoqués à cette exceptionnelle campagne de vaccination. Une procédure qui commence par une enquête sur l'état de santé des étudiants. "Ensuite on attend de se faire appeler par une infirmière", détaille un jeune homme. Tous ici sont inscrits en économie-gestion, ce département où étudiait la jeune fille décédée il y a deux semaines. La seconde victime d'une épidémie de méningite de type W, une souche pourtant peu commune.

30 000 personnes appelées

Le virus se transmet notamment par voie salivaire. La toux, ou les éternuements d'une personne porteuse, peuvent être à l'origine d'une contamination. L'université mise donc sur une vaccination massive de ses étudiants et de ses personnels, eux aussi invités à recevoir et à promouvoir le vaccin. La campagne devrait durer un peu plus d'un mois, 30 000 membres de l'université sont appelés à y participer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un médécin montre une dose de vaccin Menigitec et une seringue, le 16 janvier 2002.
Un médécin montre une dose de vaccin Menigitec et une seringue, le 16 janvier 2002. (PHILIPPE MERLE / AFP)