Virus Zika : un lien avec le syndrome de Guillain-Barré

Selon une étude de l'Institut Pasteur, une piqûre de moustique transmettant le virus Zika pourrait favoriser le développement du syndrome de Guillain-Barré.

FRANCE 2
Décrit dans un premier temps comme un virus ayant des symptômes faibles sur l'être humain, Zika pourrait favoriser l'apparition du syndrome de Guillain-Barré. Un maladie neurologique qui paralyse progressivement les membres de la personne atteinte. Les chercheurs de l'Institut Pasteur qui ont mis au point cette conclusion se sont appuyés sur l'épidémie qui a touché la Polynésie française.

Une augmentation importante

Sur les 180 000 personnes atteintes par Zika en 2013 dans l'archipel, 42 ont été touchées par le syndrome de Guillain-Barré. C'est 20 fois plus que la normale. L'augmentation est significative même si les risques de développer cette maladie neurologique restent extrêmement faibles. Dans la plupart des cas, le virus Zika se manifeste par des symptômes semblables à ceux de la grippe. Autre motif d'inquiétude : le possible lien entre une malformation du foetus et le virus chez les femmes enceintes. Une corrélation pas encore établie scientifiquement.
Le JT
Les autres sujets du JT
Le moustique tigre est implanté dans une vingtaine de départements métropolitains, surtout dans le sud.
Le moustique tigre est implanté dans une vingtaine de départements métropolitains, surtout dans le sud. (PHILIPPE LAMBERT / MAXPPP)