Virus Zika : à Rio, les autorités sortent les grands moyens

À quelques jours du Carnaval de Rio, les autorités brésiliennes tentent d'éradiquer le virus Zika.

FRANCE 2

Le virus Zika se répandrait de manière explosive en Amérique latine. L'Organisation mondiale de la santé parle de trois à quatre millions de personnes touchées à terme par ce virus. En direct de Rio de Janeiro (Brésil), Fanny Lothaire explique que "la grande crainte des autorités c'est que la propagation du virus ne s'accélère surtout avec l'arrivée du Carnaval dans quelques jours".

Un vaccin à l'étude

La mairie de Rio a donc décidé d'employer les grands moyens. À coup d'insecticides très puissants, des agents pulvérisent les moindres recoins pour éradiquer tout foyer de moustiques porteur du virus Zika. Une mesure d'urgence qui intervient également à quelques mois des Jeux olympiques. La capitale touristique du Brésil s'apprête à recevoir plus d'un million de personnes dans ses rues la semaine prochaine. Le risque de propagation est très fort surtout dans les quartiers populaires, ces favelas à flanc de collines où les eaux stagnantes sont nombreuses. Le plus grand risque est pour les femmes enceintes. Pour mieux sensibiliser, un institut de recherche forme des agents qui patrouillent dans les quartiers à risque. Un vaccin est également à l'étude, mais il pourrait voir le jour d'ici trois à cinq ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Comme la dengue et le chikungunya, le virus du Zika est transmis à l\'homme par le moustique tigre.
Comme la dengue et le chikungunya, le virus du Zika est transmis à l'homme par le moustique tigre. (CDC / BSIP / AFP)