Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Virus Zika : pour le professeur Bricaire, "la maladie est bénigne, sauf chez la femme enceinte"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
Virus Zica : pour le Pr Bricaine " le seul problème majeur est chez la femme enceinte"
Virus Zica : pour le Pr Bricaine " le seul problème majeur est chez la femme enceinte" Virus Zica : pour le Pr Bricaine " le seul problème majeur est chez la femme enceinte" (FRANCE 3 / FRANCETV INFO)
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions

Le professeur François Bricaire, du service des maladies infectieuses et tropicales de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, a accordé un entretien à nos confrères de France 3.

Les autorités sanitaires américaines ont confirmé, mardi 2 février, un cas de transmission du virus Zika par voie sexuelle, au Texas (Etats-Unis). Cette annonce pourrait intensifier les craintes d'une propagation rapide de la maladie. Pour le professeur François Bricaire, du service des maladies infectieuses et tropicales de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, des vérifications sont encore à faire, sachant qu'au Texas, les moustiques disposent aussi d'un habitat naturel très favorable.

"Seuls 20% des sujets ont des symptômes"

Néanmoins, le spécialiste français rappelle que de possibles contaminations par voies sexuelles ont existé dans le passé, ceci "par une personne qui revenait d'une zone contaminée".

François Bricaire affirme, devant la caméra de France 3 ce mercredi, que la "maladie est bénigne". Selon lui "dans 80% des cas, on a aucun symptôme. Seuls 20% des sujets ont des symptômes, le plus souvent assez simple : de type grippal. Le seul problème majeur est chez la femme enceinte." Ses conseils sont de se protéger contre les moustiques et de mettre un préservatif si on est convalescent d'une fièvre causée par le virus Zika. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a décrété que le virus constituait une "urgence de santé publique de portée internationale".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.