La musique comme thérapie pour soigner les maladies

Ces dernières années, les thérapies musicales ont le vent en poupe : de quoi s'agit-il exactement et pourquoi ça marche ?  

Cette vidéo n'est plus disponible

La musique thérapeutique, la musique qui soigne, qu'est-ce que c'est ? La musique peut avoir un effet positif sur les patients dépressifs, sur ceux qui ont fait des AVC ou encore, sur des personnes atteintes d’Alzheimer. Lorsque vous écoutez un morceau, c'est comme un feu d'artifice pour vos neurones, car tout le cerveau est sollicité. D'ailleurs, chez les musiciens, le corps cailloux qui relie les deux hémisphères du cerveau, le logique et l'artistique, est plus développé que chez les non-musiciens. La raison ? La plasticité du cerveau : selon les stimulations qu'il reçoit, il crée de nouveaux neurones et de nouvelles connexions. 

Le mieux, booster le cerveau avant d'être malade 

Ainsi, apprendre le piano peut permettre aux victimes d'AVC de retrouver leurs capacités motrices et la parole. En effet, la musique stimule les parties du cerveau dédiées au langage, comme l'aire de Broca et l'aire de Wernicke, ainsi qu'une partie du cortex temporal. Pour les malades de Parkinson, dont la motricité est désordonnée, calquer leur marche sur un tempo leur permet de mieux se déplacer. Ici, c'est le cortex moteur et le cervelet qui sont stimulés. Comment expliquer qu'un malade d’Alzheimer puisse oublier les noms de ses enfants mais se souvenir d'une chanson de jeunesse ? Bien, la musique stimule aussi l'hippocampe et une partie du cortex frontal, impliqués dans la mémoire. Elle peut donc stabiliser la maladie d'Alzheimer, mais, ne rêvons pas, elle ne la guérit pas. Le mieux c'est de ne pas attendre d'être malade pour booster notre cerveau grâce à la musique.  

La musique stimule le cerveau pour les malades de Parkinson
La musique stimule le cerveau pour les malades de Parkinson (FRANCEINFO)