L'épidémie de grippe s'intensifie et touche fortement les personnes âgées

Une nouvelle fois, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a invité les personnes à risque à se faire vacciner.

Une vaccination contre la grippe saisonnière, le 17 octobre 2016 à Thionville (Moselle).
Une vaccination contre la grippe saisonnière, le 17 octobre 2016 à Thionville (Moselle). (MAXPPP)

L'intensité de l'épidémie de grippe saisonnière monte d'un cran. L'agence Santé publique signale même une "très forte augmentation" des passages aux urgences et des hospitalisations de personnes âgées, mercredi 4 janvier.

Entre le 26 décembre et le 1er janvier, 5 745 personnes sont allées aux urgences pour des symptômes grippaux, contre 4 220 la semaine précédente. Et 1 035 ont dû être hospitalisées contre 617 entre le 19 et le 25 décembre, précise l'agence sanitaire dans son bulletin hebdomadaire.

Les personnes à risque invitées à se vacciner

"Cette grippe est particulièrement intense, quantitativement elle touche beaucoup de gens et elle est assez intense sur le plan de la sévérité des symptômes", a commenté Marisol Touraine, sur RTL. La ministre de la Santé a notamment évoqué les personnes de plus de 80 ans, qui représentent 63% des hospitalisations.

"Le vaccin est efficace", ajoute la ministre, en invitant une nouvelle fois les personnes âgées ou à risque à se faire vacciner : "Nous sommes dans les derniers jours où la vaccination a un sens."

Près de 600 000 personnes ont déjà consulté

Par ailleurs, 169 foyers d'infection ont été recensés dans des collectivités de personnes âgées. Ce chiffre est en augmentation depuis deux semaines, et "confirme la vigilance particulière à maintenir" dans ce type de structures, ajoute Santé publique France.

La grippe a dépassé le seuil épidémique pour la troisième semaine consécutive, avec 398 cas pour 100 000 habitants, contre 307 la semaine précédente, indique le réseau de surveillance Sentinelles. Quelque 578 000 personnes ont consulté un médecin généraliste depuis le début de l'épidémie.

Carte établie par le réseau de surveillance Sentinelles, avec les données recueillies lors de la dernière semaine de l\'année 2016.
Carte établie par le réseau de surveillance Sentinelles, avec les données recueillies lors de la dernière semaine de l'année 2016. (RÉSEAU SENTINELLES)

Le Sud-Est et l'Est plus touchés

Les régions les plus touchées la semaine dernière étaient la région Auvergne-Rhône-Alpes avec 783 cas pour 100 000 habitants, devant la Bourgogne-Franche-Comté (629 cas) et la Provence-Alpes-Côte d'Azur (571 cas).

L'épidémie de grippe saisonnière, due à un virus très contagieux, dure en moyenne neuf semaines, selon ce réseau. Mais ce chiffre est variable : l'épidémie avait ainsi duré seize semaines en 2009-2010.