Cet article date de plus de cinq ans.

Grippe : les hôpitaux tentent de faire face

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Grippe : les hôpitaux tentent de faire face
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

À Grasse (Alpes-Maritimes), comme à Nîmes (Gard), les établissements hospitaliers tentent de faire face à l'épidémie de grippe.

Aux urgences de l'hôpital de Grasse (Alpes-Maritimes), les patients atteints de la grippe affluent depuis Noël. 130 consultations par jour. Et parmi elles, beaucoup de personnes âgées. La préoccupation, c'est de trouver des lits pour ceux qui doivent être hospitalisés et désengorger les urgences. L'établissement a déclenché le dispositif "hôpital sous tension". Des opérations ont été déprogrammées et quelques lits supplémentaires ouverts.

Un contexte déjà tendu

La situation est la même au CHU de Nîmes (Gard). L'épidémie de grippe intervient dans un contexte déjà tendu aux urgences. "Ce matin, on avait 42 malades en attente d'hospitalisation, sans aucun lit disponible", affirme Jean-Emmanuel De la Coussaye, président de la Commission médicale d'établissement du CHU de Nîmes. Pour faire face, le CHU n'a pas encore fait appel à des renforts extérieurs. C'est le personnel soignant déjà en place qui a été sollicité.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.