"Ce qu'on redoute, c'est une épidémie catastrophe" : dans les maisons de retraite, on vaccine à tour de bras contre la grippe

Tous les résidents, mais aussi le personnel, sont vaccinés en ce moment contre la grippe, pour éviter au maximum l'épidémie.

Une femme se fait vacciner (illustration).
Une femme se fait vacciner (illustration). (LUC NOBOUT / MAXPPP)

"Je n'ai presque rien senti ! Ici tout le monde le fait." À la résidence du parc de Bellejamme, à Marcoussis (Essonne), le docteur Poignonec donne l'exemple : il vient se de faire vacciner contre la grippe. Plus de 12 millions de personnes "à risque" (dont de très nombreuses personnes âgées) ont reçu un bon de la Sécurité sociale les invitant à se faire vacciner gratuitement. Dans les maisons de retraite, c'est donc le rush de la vaccination.

Dans cet Ehpad de Marcoussis, pratiquement tout le monde est vacciné. D'abord les 92 résidents, évidemment, comme Jacqueline Lavandier, 85 ans : "C'est fait, tout s'est bien passé. Vous savez, quand on est en collectivité, on peut se transmettre la maladie. Si on est vacciné, il y a quand même moins de risques. Tous les ans ça se passe comme ça et c'est très bien."

On est arrivé dans une certaine routine, les résidents ne sont pas surpris, ils savent très bien tous les ans que c'est la période de la vaccination.le docteur Poignonecà franceinfo

Les résidents sont vaccinés, mais également tout le personnel. Pour se protéger, mais avant tout protéger les personnes âgées, en évitant de faire circuler le virus. "C'est sûr que la grippe, nous on peut l'avoir mais on va s'en remettre, raconte Marie-Hélène Boutot, psychomotricienne. On sait que les résidents ne répondent pas à 100% au vaccin. Donc si on veut les protéger, on doit nous aussi se faire vacciner."

La directrice du site est fière de se dire que depuis plusieurs années, la grippe est quasiment absente de l'Ehpad. "Ici on est dans un lieu clos. Peu de résidents sortent, donc finalement s'ils attrapent la grippe, c'est à cause des visiteurs, des familles, qui viennent, décrit Muriel Goudeseune. En 2014, on a déjà eu une épidémie sur la résidence. On avait un certain nombre de résidents qui étaient en isolement dans leur chambre. Si ça se propage, il faut une quarantaine complète sur la résidence. C'est ce qu'on redoute, c'est une épidémie catastrophe. "Chaque hiver, la grippe tue plusieurs milliers de personnes.

La vaccination à l'Ehpad, le reportage franceinfo de Solenne Le Hen
--'--
--'--