Grippe aviaire : jusqu'à 40 % de foie gras en moins pour Noël

Publié Mis à jour
Grippe aviaire : jusqu'à 40% de foie gras en moins pour Noël
France 3
Article rédigé par
J. Van Hove, K. Toufik, M. Felix, S. Auvray, France 3 régions, P. Limpens - France 3
France Télévisions

Produit phare des fêtes, le foie gras pourrait manquer en 2022. Une conséquence directe de la grippe aviaire qui a décimé les élevages. La production est en baisse de 30 % et les prix sont à la hausse.

Le foie gras pourrait se faire rare pour les fêtes de fin d'année : il devrait en manquer jusqu'à 40 %. Certains clients anticipent leur achat. "C'est vrai qu'on est un peu préoccupé, quand on entend qu'il va y avoir un manque de foie gras à Noël, on se dit qu'il vaut mieux faire nos petits achats avant", confie une femme. La grippe aviaire a frappé l'ensemble de la filière. 20 millions de canards et de volailles ont été abattus préventivement. 

Les éleveurs espèrent un vaccin 

Les Pays de la Loire, où naissent les trois quarts des canetons, ont du mal à livrer les producteurs. Depuis le mois de juin, l'exploitation d'Olivier Delpy tourne au ralenti. "On rentre 450 canetons la semaine, au lieu de 2 000", note-t-il. Avec moins de canards et des coûts de production qui augmentent, les prix pourraient grimper en magasin. "Si de nouveau, une crise d'influenza revenait en 2023 de la même violence, j'ai peur qu'on ne puisse pas s'en remettre", explique Éric Dumas, président du Comité Interprofessionnel des palmipèdes à foie gras (CIFOG). Les éleveurs espèrent un vaccin en 2023, pour ne plus devoir abattre les canards. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.