Greffe : un enfant atteint d'épidermolyse bulleuse sauvé par la thérapie génique

Hassan, 8 ans, a reçu une greffe de peau sur la quasi-totalité de son corps. Il souffrait d'une maladie génétique rare, l'épidermolyse bulleuse. Cette première mondiale est très prometteuse. 

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

À 8 ans, Hassan peut de nouveau jouer au football avec son père, rire avec lui, et vivre, tout simplement. Une renaissance grâce à une greffe de peau sur 80% de son corps. Hassan souffre d'épidermolyse bulleuse comme Léo, que nous avions rencontré il y a deux ans. Cette maladie génétique ronge l'épiderme. Le moindre choc provoque des bulles, des plaies qui ne cicatrisent jamais. C'est dans cet hôpital allemand qu'Hassan a été greffé il y a deux ans. Une première mondiale.

Des cellules modifiées génétiquement

En septembre 2015, les médecins prélèvent sur la peau de l'enfant des cellules saines destinées à réparer les cellules malades. Ils introduisent, à l'aide d'un virus, un gène sain, puis le tout est mis en culture. Les cellules sont modifiées, et cela crée une peau saine. Pour le médecin italien qui a participé à la greffe, c'est un immense espoir. "Il peut y avoir différentes manières de soigner pour s'adapter aux différentes formes de la maladie. Mais cette découverte nous confirme que cette thérapie peut s'adapter à tous les enfants malades", explique le professeur Michele de Luca, directeur du centre de médecine régénérative de Modène (Italie). Hassan est toujours sous surveillance, mais sa nouvelle peau lui a permis de retrouver une vie normale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Épidermolyse bulleuse
Épidermolyse bulleuse (FRANCE 2)