Euthanasie : l'appel d'une malade aux candidats de la présidentielle

Anne Bert a lancé un appel aux candidats à l'élection présidentielle pour qu'ils se positionnent sur le suicide assisté. Rencontre avec une condamnée.

FRANCE 2

"Mesdames et messieurs les candidats à l'élection présidentielle, il est de votre devoir de vous positionner à propos de la légalisation du suicide assisté et de l'euthanasie", voilà les mots d'Anne Bert. Plus qu'une lettre, c'est un appel solennel lancé aux candidats à l'élection présidentielle. Anne Bert a 59 ans. Elle est atteinte depuis deux ans de la maladie de Charcot qui atteint peu à peu tous ses muscles.

"Je veux choisir le moment où ça suffira"

Elle, la romancière qui a passé sa vie à écrire, ne peut même plus tenir un stylo. "Je ne peux plus rien faire du tout toute seule", explique-t-elle. Tous ses gestes du quotidien sont devenus des épreuves. Anne Bert se sait condamnée. "Je ne veux pas devenir grabataire et donc j'ai décidé de mettre moi-même un terme. Je veux choisir le moment où ça suffira", explique celle qui a prévu de mettre fin à ses souffrances dans un hôpital en Belgique, car en France, l'aide active à mourir est interdite.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des personnes manifestent à Paris pour la légalisation de l\'aide active à mourir, le 24 mars 2012.
Des personnes manifestent à Paris pour la légalisation de l'aide active à mourir, le 24 mars 2012. (MAXPPP)