Vidéo "On peut prévoir les pandémies" : comment les scientifiques repèrent où apparaîtront les prochains virus

Publié
Déforestation et climat responsables des maladies infectieuses
Article rédigé par
France Télévisions

Alors que la Journée internationale de la biodiversité se tenait le 22 mai, le pôle Outre-mer de France Télévisions diffuse "La Fabrique des pandémies". Dans ce documentaire-événement, l'actrice Juliette Binoche part à la rencontre de scientifiques du monde entier afin de comprendre l'émergence de nouvelles maladies. 

Ebola, chikungunya, Zika, variole du singe... Autant de maladies virales, jusqu'alors inconnues, qui se répandent dans le monde depuis une cinquantaine d'années et posent question. La plus représentative, le Covid-19, responsable d'une pandémie hors norme, a cristallisé toutes les peurs et braqué tous les projecteurs sur ces affections dont 70%, transmises aux hommes par les animaux, sont appelées zoonoses. Pour un nombre croissant de scientifiques, ces maladies sont les conséquences de l'effondrement de la biodiversité causé par les activités humaines. 

Le documentaire La Fabrique des pandémies, réalisé par Marie-Monique Robin, qui fait suite à son livre éponyme paru en février 2021, passe en revue les différents travaux menés à plusieurs endroits de la planète par 14 chercheurs, interrogés par Juliette Binoche. Parmi eux, Rodolphe Gozlan, chercheur à l'Institut de recherche sur le Développement à Montpellier (Hérault), et Mathieu Nacher, épidémiologiste. Selon les conclusions de leurs travaux, menés conjointement, la déforestation, l'extension des monocultures mais aussi le dérèglement climatique favoriseraient la naissance et la multiplicité de ces maladies infectieuses. 

"On a identifié les facteurs d'émergence"

"La science, les publications ont montré, quand même, que les épidémies étaient de plus en plus fréquentes. Qu'elles se rapprochaient, qu'elles étaient de plus en plus pandémiques, confie Rodolphe Gozlan. On a identifié les facteurs d'émergence. Dès que l'on a des maladies totalement différentes, elles ont des facteurs communs d'émergence", poursuit le chercheur. Après avoir étudié les différentes régions du monde, les deux scientifiques font la démonstration que prévoir l'apparition des virus est désormais possible.

"On a des cartes avec différentes informations sur la déforestation, le climat, les différentes maladies, détaille Mathieu Nacher. On voit en regardant à travers le monde, quand on empile ça, ça, ça et ça, c'est les conditions de l'émergence."  Avant même l'apparition du Covid-19 en Chine, les deux chercheurs avaient ainsi identifié ce pays comme une zone à risque.

"Il y avait deux régions qui sortaient du lot, qui étaient l'est de la Chine, qui comprend Wuhan, et puis l'Ouganda."

Mathieu Nacher, épidémiologiste

dans le documentaire "La Fabrique des pandémies"

Anticiper ces épidémies n'empêchera pas leur émergence, selon les deux  chercheurs. Pour autant, ne pas s'attaquer aux causes – en préservant la biodiversité et l'équilibre des écosystèmes – aurait un coût humain, financier et écologique colossal. 

Le documentaire La Fabrique des pandémies, réalisé par Marie-Monique Robin, est visible à partir du lundi 23 mai sur les chaînes du Réseau La 1ère et à revoir dès le 23 juin sur La1ere.fr, l'offre numérique Outre-mer de France Télévisions.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.