VIDEO. Ebola : les collègues de l'aide-soignante espagnole interpellent le gouvernement

Les infirmières protestent devant l'hôpital Carlos III, à Madrid, mardi, demandant aux autorités de mener une enquête pour déterminer les causes de la contamination de Teresa Romero.

REUTERS

L'Espagne va lancer un programme de formation pour tout le personnel "impliqué dans la lutte" contre le virus Ebola, après la contamination d'une aide-soignante à Madrid. Les infirmières et une partie du personnel médical de l'hôpital Carlos III manifestent tous les jours par petits groupes en soutien à leur collègue Teresa Romero, 44 ans, qui lutte contre la fièvre hémorragique depuis le 6 octobre.

Un gouvernement critiqué pour son attentisme

Elles sont plus d'une dizaine à protester devant l'hôpital, mardi 14 octobre, demandant à l'administration hospitalière et au gouvernement de mener une enquête afin de trouver comment l'aide-soignante Teresa Romero a été infectée : "Nous demandons au gouvernement d'être plus poli et plus honteux", déclare une infirmière en colère. Le programme lancé lundi est destiné aux infirmiers, aux aides-soignants, aux vigiles de sécurité, mais aussi aux policiers et aux pompiers.

Critiqué pour son attentisme, le gouvernement a tenté, vendredi, de reprendre l'initiative avec la création de ce comité interministériel spécial chargé de décider de toute mesure utile et d'informer le public sur Ebola.

Les infirmières protestent devant l\'hôpital Carlos III de Madrid (Espagne) contre l\'administration hospitalière et le gouvernement.
Les infirmières protestent devant l'hôpital Carlos III de Madrid (Espagne) contre l'administration hospitalière et le gouvernement. (DANI POZO / AFP)