Le virus Ebola a fait 729 morts en Afrique de l'Ouest

L'OMS, qui rèvèle ce nouveau bilan, mercredi, précise que 1300 cas ont été détectés pour l'instant, principalement en Guinée, en Sierra Leone et au Liberia.

Des employés d\'un hôpital transportant des malades morts de l\'épidémie de virus Ebola, le 25 juin 2014, à Kenema (Sierra Leone).
Des employés d'un hôpital transportant des malades morts de l'épidémie de virus Ebola, le 25 juin 2014, à Kenema (Sierra Leone). ( JNA / REUTERS)

Le virus Ebola a tué 729 personnes, dont 57 lors des 4 derniers jours, pour environ 1 300 cas détectés, tous en Afrique de l'Ouest, selon un nouveau bilan publié, jeudi 31 juillet, par l'Organisation mondiale de la santé. Entre les 23 et 27 juillet, soit en seulement quatre jours, "un total de 122 nouveaux cas ainsi que 57 décès ont été notifiés en Guinée, au Liberia, au Nigeria et en Sierra Leone", a précisé l'OMS.

Les pays touchés par cette épidémie ont commencé à prendre des mesures pour tenter de l'endiguer. Jeudi, le président de la Sierra Leone a décrété l'état d'urgence dans son pays, mobilisant les forces de sécurité pour isoler les foyers d'infection du virus mortel. Au Libera, le pays voisin, le gouvernement a décrété mercredi soir la fermeture des écoles, et envisage lui aussi de placer en quarantaine les communautés les plus touchées par l'épidémie.

La plus grave épidémie jamais connue

Au Nigeria, deux compagnies aériennes ont interrompu leurs liaisons avec le Liberia et la Sierra Leone. Le Kenya et l'Ethiopie, qui abritent deux des plus importantes plates-formes aéroportuaires d'Afrique, ont annoncé jeudi avoir renforcé leurs mesures pour éviter l'entrée du virus Ebola sur leur territoire.

L'épidémie actuelle d'Ebola est la plus grave jamais recensée par l'OMS. Le virus Ebola se manifeste notamment par des hémorragies, des vomissements et des diarrhées. Son taux de mortalité peut aller de 25 à 90% et il n'existe pas de vaccin homologué. Il se transmet par contact direct avec le sang, les liquides biologiques ou les tissus de personnes ou d'animaux infectés.