Le bilan de l'épidémie d'Ebola approche 7 000 morts en Afrique de l'Ouest

Selon un porte-parole de l'OMS, le bond du chiffre des morts semble être dû à une mise à jour "des données passées" et non pas à une hausse spectaculaire des morts ces derniers jours.

Un soignant quitte la maison d\'une victime du virus Ebola à Macenta (Guinée), le 21 novembre 2014.
Un soignant quitte la maison d'une victime du virus Ebola à Macenta (Guinée), le 21 novembre 2014. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) dresse un nouveau bilan de la progression du virus Ebola. Depuis son précédent décompte, diffusé mercredi 26 novembre, l'épidémie a causé plus de 1 200 morts supplémentaires et le bilan approche désormais les 7 000 morts, selon des chiffres rendus publics samedi.

Selon les données publiées par l'OMS dans la nuit de vendredi à samedi, 16 169 personnes ont été contaminées par le virus Ebola et 6 928 d'entre elles sont mortes dans les trois pays d'Afrique de l'Ouest les plus touchés : la Guinée, le Liberia et le Sierra Leone. Le précédent bilan publié mercredi pour ces trois pays, établi par l'OMS, faisait état de 5 674 morts, mais le nouveau bilan pourrait inclure des cas mortels non signalés.

Pas de hausse spectaculaire, mais une mise à jour

Selon Tarik Jasarevic, porte-parole de l'OMS, le bond du chiffre des morts semble être dû à une mise à jour "des données passées" et non pas à une hausse spectaculaire des morts ces derniers jours. L'organisation avait indiqué à plusieurs reprises que les chiffres publiés de morts étaient peut-être sous-estimés étant donné les difficultés rencontrées dans la collectes de données globales.