Ebola : le cap des 4 000 morts est franchi, selon l'OMS

L'Organisation mondiale de la santé a donné un nouveau bilan de l'épidémie qui ravage principalement la Sierra Leone, le Liberia et la Guinée.

Enterrement d\'une victime d\'Ebola, le 10 octobre 2014, à Freetown (Sierra Leone).
Enterrement d'une victime d'Ebola, le 10 octobre 2014, à Freetown (Sierra Leone). (FLORIAN PLAUCHEUR / AFP)

La progression du virus Ebola se poursuit, inexorablement. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le cap des 4 000 morts a été franchi, avec 4 033 décès, selon un dernier bilan publié, vendredi 10 octobre. D'après ce bilan, arrêté au 8 octobre, il y a eu au total 8 399 cas enregistrés dans 7 pays.

Selon l\'Organisation mondiale de la santé (OMS), le cap des 4 000 morts a été franchi, avec 4 033 décès, selon un dernier bilan publié vendredi 10 octobre.
Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le cap des 4 000 morts a été franchi, avec 4 033 décès, selon un dernier bilan publié vendredi 10 octobre. ( FRANCETV INFO )

Le Liberia compte 2 316 décès, la Sierra Leone 930, la Guinée 778, le Nigeria 8 et les Etats-Unis 1. Les personnels de santé sont particulièrement touchés, avec 233 morts sur 416 infections. 

Une épidémie d'Ebola sévit par ailleurs dans une région reculée du nord-ouest de la République démocratique du Congo (RDC), distincte de celle qui frappe l'Afrique de l'Ouest. Elle a tué 43 personnes sur 71 cas depuis qu'elle a fait son apparition, le 11 août, selon un bilan daté du 7 octobre.

L'appel de fonds de l'ONU financé pour un quart seulement

Alors que l'épidémie prend de l'ampleur, l'appel de fonds de près d'un milliard de dollars lancé par l'ONU pour lutter contre l'épidémie n'est financé, pour l'instant, qu'à 25%, a indiqué vendredi le secrétaire général adjoint des Nations unies, Jan Eliasson. "Le temps presse, (...) nous avons besoin de beaucoup plus de fonds", a-t-il rappelé.

Il a aussi réclamé davantage de personnel médical qualifié pour combattre la maladie dans les trois pays les plus touchés (Sierra Leone, Liberia, Guinée), où le virus a fait 3 900 morts au moins. "Ebola peut être vaincu si nous travaillons tous ensemble dans la solidarité", a-t-il affirmé.