Deux jeunes hospitalisés contaminés par la leptospirose

Trois jeunes personnes sont hospitalisées depuis jeudi 1er août. Elles ont été contaminées par la leptospirose, 'la maladie des rats'. Ils se sont baignés dans une rivière interdite et non contrôlée par les services sanitaires.

L'eau est parfois limpide, propice à un bon moment, un barbecue. Mais en Haute-Saône, le maire d'une commune surveille ces petits coins "paradisiaques". "Il ne faut pas se baigner, il y a des bactéries", dit-il à des jeunes venus passer un après-midi près de l'eau. Dans la rivière, trois jeunes ont été contaminés, dont deux sont dans un état grave. Malgré le rappel du maire, certains trempent leurs pieds et ne semblent pas se soucier du danger. "Ça fait cinq-six ans qu'il y a ce problème-là. Nous on s'est toujours baignés là et on n'a jamais rien eu", clame une jeune femme.

600 cas chaque année

La leptospirose est transmise par les bactéries contenues dans l'urine des rats et des ragondins. Les symptômes sont semblables à la grippe : fièvre, maux de tête et douleurs musculaires. Des antibiotiques permettent de guérir seulement si la maladie est détectée rapidement.
Elle se développe l'été dans les points d'eau douce. Plusieurs fois par mois, dans certains lacs, l'ARS (Agence régionale de santé) fait des contrôles. Pour éviter les contaminations. L'ARS préconise de ne pas se baigner dans des eaux non surveillées. 600 cas sont recensés chaque année.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un ragondin en Alsace.
Un ragondin en Alsace. (BENOIT PERSONNAZ / AFP)