Dans le monde, les chances de survie des nouveau-nés sont très inégales

Un rapport de l’UNICEF pointe des inégalités "alarmantes" concernant la mortalité néonatale dans le monde. 

Voir la vidéo

Du Japon au Pakistan, en passant par la France et les États-Unis… les nourrissons n’ont pas les mêmes chances de survie selon les pays. Dans un rapport sur la mortalité néonatale publié le 18 février par l’UNICEF, l’organisation révèle que les bébés nés dans les pays les plus riches ont jusqu’à 50 fois moins de risques de mourir au cours du premier mois de leur vie que dans les pays les plus pauvres. 

Des inégalités qui perdurent

C’est au Japon que les nourrissons ont les plus grandes chances de survie au monde. Seul un bébé sur 1 111 meurt dans les 28 premiers jours de sa vie. Le suivi médical est très régulier lors de la grossesse avec une dizaine d'échographies. Dans le haut du classement, on retrouve aussi l’Islande, Singapour ou la Finlande.

Au Pakistan en revanche, un nouveau-né a un risque sur 22 de ne pas survivre au premier mois. La majorité des décès de jeunes enfants est due à la diarrhée, la pneumonie ou des maladies pour lesquelles il existe pourtant un vaccin. Parmi les autres pays à risque, les nations qui se trouvent en Afrique sub-saharienne n’ont pas vu de nette amélioration du taux de mortalité néonatale ces dernières années.cleardot.gif

Pays où, au contraire, les chiffres sont prometteurs, le Rwanda où le taux de mortalité néonatale a baissé de 41 à 17 pour 1 000 ces quinze dernières années. Une chute qui s’explique en partie par la mise en œuvre d'un régime d'assurance national qui a bénéficié aux mères les plus pauvres et les plus vulnérables.

La France, 26ème pays les plus avancés en matière de survie des nouveau-nés

Dans certains pays, des disparités existent au sein même du pays. Aux États-Unis par exemple, le taux de mortalité néonatale est autour de quatre pour 1 000 mais il est deux fois plus élevé pour les nourrissons afro-américains. Les États-Unis se positionnent à la 41ème place des pays les plus avancés en matière de survie des nourrissons.

Enfin en France, classée à la 26ème place du classement, un bébé sur 416 décède pendant son premier mois de vie. 

Pour pallier ces inégalités en matière de survie, l’UNICEF lance une vaste campagne, intitulée "Pour chaque enfant, une chance de vivre" afin d’assurer des meilleurs accès aux soins pour la mère et l’enfant. 

Dans le monde, les chances de survie des nouveau-nés sont très inégales
Dans le monde, les chances de survie des nouveau-nés sont très inégales (BRUT)