Cet article date de plus de quatre ans.

Voyages interrompus, établissements fermés, mesures d'éloignement... Six choses à savoir sur les mesures prises contre le coronavirus en milieu scolaire

Des restrictions strictes sont mises en place, lundi, dans trois foyers – ou "clusters" – du virus en France métropolitaine.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 4 min
Le directeur d'une école publique d'Auray (Morbihan) ferme son établissement en raison de l'épidémie de Covid-19, le 2 mars 2020. (MAXPPP)

Des établissements fermés dans certaines zones, des voyages scolaires annulés mais des élèves qui peuvent reprendre le chemin de l'école : le ministère de l'Education nationale a publié, lundi 2 mars, ses nouvelles recommandations pour limiter la diffusion du coronavirus Covid-19 en milieu scolaire.

>> Coronavirus : suivez toutes les informations en direct avec franceinfo

Franceinfo récapitule les principales mesures et revient sur la manière dont elles sont élaborées.

1Retour à l'école pour les élèves rentrant de zones exposées

"Le virus circulant déjà sur le territoire, il n'y a plus de raison de confiner des personnes revenant de zones exposées à une circulation active du virus", peut-on lire dans une foire aux questions publiée par le ministère de l'Education nationale.

Ainsi, les élèves et personnels de retour de Lombardie et de Vénétie, dans le nord de l'Italie, de Macao, Hong-Kong, Singapour, Corée du Sud et Iran vont pouvoir retourner à l'école. Interrogé par franceinfo sur cette consigne, qui "questionne" certains syndicats et parents d'élèves, le ministère indique appliquer les "recommandations de Matignon ainsi que du ministère des Solidarités et de la Santé".

2Des restrictions strictes dans les "clusters"

A l'heure actuelle, deux cas justifient des mesures restrictives, selon les dernières consignes du ministère. Tout d'abord, des restrictions strictes s'appliquent pour toute personne venant de la province du Hubei, en Chine. Par ailleurs, ces mesures s'appliquent aux trois foyers ("clusters") du virus en France.

Le premier se trouve dans l'Oise et concerne particulièrement les communes de Creil, Crépy-en-Valois, Vaumoise, Lamorlaye, Lagny-le-Sec, La Croix-Saint-Ouen, Montataire, Nogent-sur-Oise et Villers-Saint-Paul. Le deuxième se situe en Haute-Savoie, sur la commune de La Balme-de-Sillingy. Enfin, le troisième "cluster" est localisé dans le Morbihan (sur les communes d'Auray, Carnac et Crac'h).

L'ensemble des établissements scolaires situés dans ces communes seront fermés "à titre conservatoire", jusqu'à nouvel ordre, précise le ministère. Dans le cas d'un retour de voyage en provenance de ces zones, les élèves ou personnels de l'éducation ne doivent pas être envoyés à l'école ou aller travailler. Les enfants concernés ne doivent pas non plus participer aux activités périscolaires.

Exception aussi à Montreuil (Seine-Saint-Denis), où un professionnel de santé exerçant dans un hôpital parisien et son enfant de 12 ans ont été contaminés. Par mesure de précaution, les élèves de sa classe ne seront pas accueillis au collège pendant les quatorze prochains jours, a indiqué la préfecture du département.

3Les voyages scolaires annulés ou interrompus

Le gouvernement a décidé que l'ensemble des voyages scolaires à l'étranger et en France, dans les zones identifiées comme des "clusters", étaient suspendus jusqu'à nouvel ordre. Les voyages en cours doivent être interrompus. S'agissant des voyages dans l'Hexagone, ils peuvent se poursuivre normalement, à condition qu'aucun transit ne soit prévu dans l'un des foyers du virus.

4Des consignes en cas de symptômes

Sous la responsabilité du directeur d'école ou du chef d'établissement, un élève présentant des symptômes de fièvre, de toux ou des difficultés à respirer doit être isolé, et le Samu immédiatement contacté.

Les préconisations actuelles précisent que le port du masque n'est pas adapté, à l'exception des personnels de santé et d'urgence.

5Mise en place de cours à distance

Pour les élèves qui ne peuvent pas retourner en classe, une "continuité pédagogique" sera mise en place pour "maintenir un contact régulier entre l'élève et ses professeurs". Ce service peut s'appuyer sur une plateforme pédagogique gratuite du Cned, baptisée "ma classe à la maison", qui offre la possibilité de tenir des classes virtuelles, de la grande section de maternelle à la terminale.

Le directeur d'école ou le chef d'établissement doit s'assurer que l'élève a bien accès à tous les supports de cours et qu'il est mesure de réaliser les devoirs ou exercices requis.

En cas d'examen, si un élève est empêché de se rendre à une convocation, par exemple pour une épreuve de contrôle continu du bac, il lui sera proposé de la repasser ultérieurement "dans les mêmes conditions".

6Des mesures évolutives en fonction des circonstances

Contacté par franceinfo, le ministère de l'Education nationale précise la manière dont ces mesures sont établies. Les préfets et les directeurs des Agences régionales de santé (ARS) décident régulièrement de l'étendue des périmètres dans lesquels des restrictions sont prises après avoir identifié des "clusters" en lien avec le ministère de la Santé. "Ils ont la responsabilité conjointe de décider et mettre en œuvre les opérations dans leur périmètre géographique", indique-t-on rue de Grenelle.

Charge ensuite aux recteurs d'appliquer ces décisions dans les écoles et établissements scolaires de leur académie, et de les faire évoluer au besoin. Leur autorité s'applique sur l'ensemble des personnels académiques et peuvent contrôler "l'ensemble des services et des établissements d'enseignement, publics ou privés sous contrat, du primaire à l'université", ajoute-t-on du côté du ministère.

La sélection de franceinfo sur le coronavirus

• En images. Ces cartes montrent une chute spectaculaire de la pollution en Chine

• Décryptage. A quel point le virus est-il dangereux ? On a posé la question à des experts (et ils sont plutôt rassurants)

• Analyse. Ecoles, stades, concerts... Le casse-tête des fermetures et des annulations d’événements

• VIDEO. Coronavirus : les quatre gestes simples à adopter pour se protéger et éviter la propagation

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.