Virée à la campagne : les Franciliens débarquent dans l’Yonne

Les citadins qui sont partis se confiner à la campagne ont découvert ses charmes et n’entendent plus vivre comme avant. Une remise en question pour un nouveau mode de vie : de quoi susciter un intérêt soudain pour les maisons situées dans des villes à 100 km de Paris.

FRANCE 2

À Sens (Yonne), respirer l’air frais de la campagne, avoir son propre jardin... C'est le rêve de Dominique Brassaert. Avec sa compagne, ce Parisien est resté confiné à dans un appartement de 70 m2. Depuis le 11 mai, il cherche une maison dans les environs de Sens. "Le calme, et puis comme vous l’entendez, les petits oiseaux : c’est ce qu’on n'a pas" à Paris, explique Dominique Brassaert, futur acquéreur.

Le télétravail favorise les déménagements à la campagne

Autre élément indispensable pour lui : un bureau. "On s’est rendu compte avec le confinement qu’il y avait la possibilité de faire du télétravail, fonctionnement qui va être de plus en plus développé, je pense", ajoute-t-il. Diagnostiqueur en immobilier, Dominique Brassaert se rend régulièrement sur des chantiers en Île-de-France. L’idéal pour lui : être une partie de la semaine à Paris et le reste à la campagne. Une solution possible, puisque la capitale n’est qu’à 125 kilomètres de Sens. En train, cela représente un trajet de 55 minutes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les citadins qui sont partis se confiner à la campagne ont découvert ses charmes et n’entendent plus vivre comme avant. Une remise en question pour un nouveau mode de vie : de quoi susciter un intérêt soudain pour les maisons situées dans des villes à 100 km de Paris.
Les citadins qui sont partis se confiner à la campagne ont découvert ses charmes et n’entendent plus vivre comme avant. Une remise en question pour un nouveau mode de vie : de quoi susciter un intérêt soudain pour les maisons situées dans des villes à 100 km de Paris. (FRANCE 2)