Vidéo Terrasses taxées à Paris : "La décision n'est pas prise", assure Anne Hidalgo

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

La maire de Paris a confirmé que les terrasses éphémères seraient toutefois pérennisées. 

"La décision n'est pas prise", a assuré la maire de Paris Anne Hidalgo mercredi 28 avril sur franceinfo, alors que la ville souhaite mieux encadrer les extensions de terrasses permises depuis le printemps 2020. La question de savoir si celles-ci deviendront payantes pour les restaurateurs n'est pas tranchée, a-t-elle expliqué. Mais "il faudra bien que la ville puisse retrouver des recettes", a prévenu Anne Hidalgo.

Les terrasses vont rester 

La ville de Paris a investi 200 millions d'euros pour soutenir les commerçants et les entreprises, a rappeléAnne Hidalgo. Cela comprend aussi le fait "que nous n'ayons pas perçu les recettes liées à ces terrasses. Il faudra bien que la ville puisse retrouver des recettes. Qui va payer ? Pour l'instant c'est la ville qui paye, et j'entends bien demander à l'Etat des compensations notamment sur toutes ces recettes que nous n'avons pas pu percevoir et qui sont directement liées au soutien de l'activité liée au Covid-19", a souligné la maire de Paris. "Ce qui est sûr, c'est que nous allons pérenniser les terrasses éphémères", a-t-elle indiqué.

Interrogée sur le calendrier de réouvertures des restaurants ou encore des musée, Anne Hidalo a assurée qu'elle n'était "pas du tout informée". Emmanuel Macron a échangé ce mardi avec des maires en visioconférence. "En l'occurrence, la capitale de la France ne doit pas être suffisamment importante à ses yeux et donc je ne suis pas consultée", a-t-elle regretté. "J'espère qu'on pourra prendre des mesures de réouverture avec toutes les précautions d'usage. On pourrait distinguer selon la taille des villes et prendre des mesures qui soient adaptées à la situation de chacun." Le chef de l'Etat doit s'exprimer dimanche ou lundi à ce sujet, selon les informations de franceinfo.