Vidéo "Quand les patients ont notre âge, ça fait un peu bizarre" : en réa au CHU de Bordeaux

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
Brut a passé 24 heures en réa avec le personnel soignant du CHU de Bordeaux. Médecins réanimateurs, internes... Ils racontent.
BRUT
Article rédigé par
France Télévisions

Brut a passé 24 heures en réa avec le personnel soignant du CHU de Bordeaux. Médecins réanimateurs, internes... Ils racontent.

Dans les chambres du service de réanimation au CHU de Bordeaux, les patients sont encore nombreux. Et pour certains, très jeunes. "Ici, on a une jeune patiente de 27 ans qui s'améliore rapidement après cinq jours de réanimation au total et qui va quitter la réanimation probablement demain, elle aussi", indique Gauthier Gress, médecin réanimateur. Un autre patient d'une quarantaine d'années est, lui, dans un état plus critique. "Il a eu besoin de ventilation mécanique et de coma artificiel", raconte le médecin. Interne en réanimation, Pierre-Alexandre confie avoir vu la moyenne d'âge diminuer dans son service.

Et les patients non covid ?

Mylène Defaye, médecin réanimatrice, rappelle que le service de réanimation n'est pas exclusivement imputé aux malades du Covid-19. "On continue à avoir une activité qui est non covid, qui est habituelle avec un tiers de lits de réanimation en moins", explique-t-elle. Problème : le service ne désemplit pas. Elle précise : "Il y en a un tiers qui est sans arrêt saturé par des patients covid qui restent longtemps donc qui mettent du temps à sortir", développe-t-elle. Cela implique ainsi de déprogrammer des interventions.

Mylène Defaye note aussi la fatigue ambiante des personnels soignants. "On a beaucoup d'arrêts et je pense qu'il y a des gens qui vont partir de l'hôpital public après cette pandémie de Covid", conclut-elle.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.