VIDEO. Gestion de crise du Covid-19 : la France et l'Allemagne, deux pays, deux tactiques

Ils sont voisins, et pourtant, leur gestion de crise est différente. Décryptage.

BRUT

"Nous sommes en guerre"

La métaphore guerrière employée par Emmanuel Macron le 16 mars n'a pas été du goût de nos voisins allemands. Près d'un mois plus tard, le 11 avril, le président allemand Frank-Walter Steinmeier a rétorqué, sans équivoque : "Non, cette pandémie n'est pas une guerre".

La situation dans les hôpitaux

La différence est marquée de façon plus tangible, notamment par les chiffres, qui eux aussi sont parlants : en près de deux mois, l'Allemagne recense officiellement près de 5000 décès là où la France en compte quatre fois plus. Concernant la situation dans les hôpitaux, l'Allemagne compte 28 000 lits en soins intensifs. La France en comptait seulement 5000 le 29 mars. Ainsi, le nombre de lits d'hôpitaux par habitant est deux fois plus élevé en Allemagne.

Les tests

Le 17 janvier, l'Allemagne a mis au point le premier test mondial de détection du Covid-19. Après la découverte du premier cas, un dépistage massif a été mis en place pour identifier les personnes contaminées et les porteurs asymptomatiques. Côté français, les tests n'ont pas été utilisés aussi massivement. "Le 11 mai, nous serons en capacité de tester toute personne qui présente des symptômes. Nous n'allons pas tester toutes les Françaises et tous les Français, ça n'aurait aucun sens", avait estimé le président français le 13 avril, lors de sa dernière allocution.

VIDEO. Gestion de crise du Covid-19 : la France et l\'Allemagne, deux pays, deux tactiques
VIDEO. Gestion de crise du Covid-19 : la France et l'Allemagne, deux pays, deux tactiques (BRUT)