VIDEO. Déconfinement : "Il faut d'urgence faire en sorte que plus d'enfants reviennent à l'école et puissent bénéficier de la cantine", estime le Défenseur des droits

Le retour à l'école sur la base du volontariat est "l'une des inégalités les plus criantes", selon Jacques Toubon.

FRANCE INTER / RADIO FRANCE

"Il faut d'urgence faire en sorte que plus d'enfants reviennent à l'école et que plus d'enfants, surtout, puissent bénéficier de la cantine scolaire", a lancé lundi 8 juin sur France Inter le Défenseur des droits Jacques Toubon, qui publie son rapport annuel.

Avec le retour à l'école sur la base du volontariat lors du déconfinement, "une sorte de sélection a été faite", "à rebours", regrette-il. "C'est l'une des inégalités les plus criantes", selon lui. Dans "le quart des enfants que vous avez vu revenir à l'école aujourd'hui − et un ou deux jours par semaine souvent − il n'y a pas ceux qui devraient le plus bénéficier" de ce retour en classe, déplore Jacques Toubon, et bénéficier "en particulier (...) de la restauration collective".

Il y a des millions d'enfants qui avaient, avec le repas de midi à la cantine, une nourriture normale, ce que malheureusement, dans beaucoup de familles, on ne peut pas leur donner.

Jacques Toubon

à France Inter

Le Défenseur des droits déclare que, pour lui, "la priorité, c'est de trouver des moyens, sur la base de ce que disent les scientifiques et les médecins, de faciliter le retour à l'école et de faciliter surtout la cantine", car la restauration collective est "un des leviers du droit à l'éducation". Jacques Toubon souligne qu'avec le protocole sanitaire, "dans la plupart des établissements il n'y a pas de cantine, que ce soit en dehors ou dedans la classe".

Le Défenseur des droits estime que "les enfants, et les enfants scolarisés entre la maternelle et la fac seront probablement parmi les principales victimes quand on fera le bilan de cet épisode de pandémie" de coronavirus.

Jacques Toubon était l\'invité de France Inter lundi 8 juin 2020.
Jacques Toubon était l'invité de France Inter lundi 8 juin 2020. (FRANCE INTER / RADIOFRANCE)