Vidéo Covid-19 : pour éviter une 4e vague cet été, "il faut vacciner 500 000 personnes par jour", selon Lila Bouadma

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

La France vaccine environ 300 000 personnes par jour contre le Covid-19. Si on n’augmente pas le rythme, "cela sera vraiment catastrophique", selon la réanimatrice, membre du Conseil scientifique.

Lila Bouadma, réanimatrice à l’hôpital Bichat à Paris, membre du Conseil scientifique, a indiqué mardi 11 mai sur franceinfo que pour éviter une quatrième vague, "il faut vacciner 500 000 personnes par jour tous les jours jusqu'au 30 juin". Pour l’instant, la France vaccine environ 300 000 personnes par jour contre le Covid-19. Selon elle, si on n’augmente pas le rythme de la vaccination, "cela sera vraiment catastrophique. Cela ferait une vague probablement très importante", a-t-elle mis en garde.

>> Suivez notre direc sur l'épidémie de Covid-19.

Même si cette vague est pour l'instant difficile à prévoir, "elle va arriver", affirme-t-elle, craignant que la population ne soit pas suffisamment vaccinée et que les comportements se soient relâchés. L’arrivée des vacances d’été et la lassitude des Français pourraient favoriser une remontée des contaminations.

"Il va y avoir des cas cet été. Après, est-ce que cela fait une grosse vague, une petite vague. Est-ce que c'est absorbable par l'hôpital ? C'est une grande question. En fait, c'est une équation à de multiples paramètres."

Lila Bouadma, réanimatrice à l'hôpital Bichat et membre du Conseil scientifique

à franceinfo

Plusieurs paramètres, dont le comportement des Français, vont jouer un rôle important, mais pas seulement : "Comment se comporte le variant anglais qui est prédominant chez nous en fonction de la température, par exemple ? On ne le sait pas, puisque ce variant anglais n’existait pas l’année dernière. Y aura-t-il d'autres variants ? On n'en sait rien non plus. Seront-ils plus transmissibles ? On n'en sait rien non plus. Il y a un certain nombre d'inconnus, mais le gros facteur dans la situation actuelle, c'est cette vaccination", a-t-elle répété.

Lila Bouadma a pris comme exemple Israël qui a vacciné 2 % de sa population chaque jour. "Ce qui veut dire, pour un pays comme la France, 1,5 million de personnes par jour. C’est pour cela qu'ils ont pu lever les restrictions. C'est parce que d'abord, ils ont écrasé la courbe, parce qu'ils ont vacciné à une échelle qui est colossale", a-t-elle expliqué.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.