Cet article date de plus de deux ans.

Vidéo Covid-19 : "On peut espérer que, peut-être, dès la mi-avril on puisse desserrer un certain nombre de contraintes", indique Gabriel Attal

Publié
Article rédigé par France Info
Radio France

"Ce n’est pas une date mais un horizon", a précisé le porte-parole du gouvernement qui appelle à "une mobilisation absolue" contre l'épidémie de Covid-19. 

"On va beaucoup vacciner en mars et début avril, donc on peut espérer que, peut-être, dès la mi-avril on puisse desserrer un certain nombre de contraintes" mises en place pour lutter contre la propagation du Covid-19, a expliquéGabriel Attal, vendredi 5 mars sur franceinfo. "Ce n’est pas une date mais un horizon", précise le porte-parole du gouvernement.

>> Suivez les dernières informations sur l'épidémie de Covid-19 dans notre direct

"Il y a des semaines de remous qui nous attendent, indique le porte-parole du gouvernement. On voit que la situation est tendue à l'hôpital, dans les contaminations. On progresse grâce à la vaccination. D’ici à cet horizon il faut une mobilisation absolue."

"Pas de pistes privilégiées" pour le pass sanitaire

L'idée d'un pass sanitaire a été évoquée et une réunion a eu lieu ces derniers jours pour tenter d'en fixer les contours. "Il y a différentes formes possibles, explique Gabriel Attal. C’est un outil possible, rien n’a été acté, rien n'est décidé, qui permettrait d’attester pour accéder à un certain nombre de lieux que vous êtes protégés, soit que vous avez réalisé un test négatif très récemment, soit que vous avez été vacciné, soit d'autres éléments qui permettraient de tracer vos contacts si jamais on identifiait une contamination dans le lieu où vous étiez." Pour le moment, "il n’y a pas de pistes privilégiées", explique le porte-parole du gouvernemement.

En ce qui concerne notamment le secteur culturel ou les restaurants "malheureusement, l'heure n'est pas dans les toutes prochaines semaines à rouvrir un certain nombre de lieux ou à desserrer les restrictions", explique Gabriel Attal. Depuis plusieurs semaines, "il y a eu énormément de travail qui a été mené par mes collègues du gouvernement avec les différents secteurs sur des protocoles sanitaires qui pourront être mis en place" dès qu'une réouverture sera possible.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.