Vidéo Covid-19 : "On ne peut pas continuer entre des confinements, des déconfinements, des confinements locaux, des couvre-feux" selon Adrien Quatennens

Publié
Article rédigé par
Radio France

Pour lutter contre la propagation du Covid-19 dans le Pas-de-Calais, le préfet propose un confinement pour les trois prochains week-ends dans le département. "J'aimerais qu'on ait d'autres solutions que celles-ci", a déclaré le député de La France insoumise. 

Le préfet du Pas-de-Calais a proposé mardi 2 mars un confinement dans le département pour les trois prochains week-ends, pour lutter contre la propagation de l'épidémie de Covid-19 sur le territoire. "Je ne crois pas" qu'il faille continuer à confiner le week-end, a réagi mercredi sur franceinfo Adrien Quatennens, député LFI du Nord, coordinateur de La France insoumise. "On ne peut pas continuer comme nous sommes embarqués-là, on ne peut pas continuer entre des confinements, des déconfinements, des confinements locaux, des couvre-feux", ajoute-t-il.

"Apprendre à vivre avec le virus"

"J'aimerais qu'on ait d'autres solutions que celles-ci, poursuit le député LFI. Quand la situation sanitaire s'enflamme parfois on n'a pas d'autres choix que de confiner, mais désormais on a une certitude c'est que sans doute l'épidémie va durer plus longtemps que prévu. Beaucoup de scientifiques nous ont dit qu'il fallait s'attendre à ce que ça dure." Adrien Quatennens estime qu'il "faut qu'on apprenne à vivre avec le virus. Il ne s'agit pas de nier la gravité de la situation sanitaire, mais la bonne stratégie cela va être la bonne combinaison avec le vaccin, la stratégie thérapeutique, il nous faut un médicament."

La France insoumise a proposé "un plan complet d'alternatives au confinement" pour lutter contre la propagation du virus rappelle Adrien Quatennens : "Il faut renforcer les protocoles sanitaires et organiser la société de telle manière que la vie, la vraie, puisse reprendre. C'est-à-dire organiser des roulements dans tous les secteurs de la société. Nous ne sommes pas que des êtres économiques qui se lèvent le matin pour aller travailler, rentrent se reposer et reconstituer leur force de travail. On a besoin de se rencontrer."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.