VIDEO. Covid-19 : les policiers n'ont "pas encore les instructions" liées au couvre-feu, indique le syndicat Alliance

Il y aura un temps pour expliquer avant de verbaliser comme au début du confinement, assure Stanislas Gaudon, délégué général du syndicat.

FRANCEINFO / RADIOFRANCE

"Nous n'avons pas encore les instructions et nous espérons qu'elles arriveront très rapidement", a déclaré Stanislas Gaudon, délégué général du syndicat Alliance Police nationale jeudi 15 octobre sur franceinfo, après l'annonce du couvre-feu en Île-de-France et dans huit métropoles. Emmanuel Macron a annoncé  des contrôles et des amendes pour les contrevenants, qui sortiraient entre 21 heures et 6 heures du matin sans raisons valables.

>> DIRECT. Coronavirus : suivez les réactions et dernières informations après les annonces du couvre-feu par Emmanuel Macron

"On l'a connu par le passé, le confinement, le déconfinement, l'histoire des 100 kilomètres à vol d'oiseau, cela a été très compliqué puisqu'on n'a pas eu tout de suite des directives très claires", poursuit le syndicaliste. "Les policiers ont dû faire un peu le tampon sur le terrain et ont dû faire preuve de beaucoup de discernement et de beaucoup de pédagogie, contrairement à ce que certains racontent en expliquant que les policiers sont tous des fous furieux, violents, répressifs."

Un temps pour la pédagogie


Pour Stanislas Gaudon, les sanctions ne tomberont pas tout de suite, dès l'entrée en vigueur de couvre-feu. Il y aura d'abord une étape de pédagogie. "Bien sûr, il n'est pas question dès minuit de commencer à verbaliser comme ça. Il y a des contrôles qui se feront, il y aura aussi des rappels", assure le délégué syndical.

La police nationale, ce n'est pas que du répressif, elle fait aussi du discernement et de la pédagogie. 

Stanislas Gaudon, délégué général du syndicat Alliance Police nationale

à franceinfo


Le délégué général du syndicat Alliance voit aussi ces contrôles comme une tâche supplémentaire pour les policiers, qui "vont devoir prioriser. 21h-6h du matin, c'est une période nocturne, c'est une période où il se passe beaucoup de choses et la priorité, c'est la sécurité des personnes et des biens".

Stanislas Gaudon, délégué général du syndicat Alliance Police nationale jeudi 15 octobre sur franceinfo.
Stanislas Gaudon, délégué général du syndicat Alliance Police nationale jeudi 15 octobre sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)