Vidéo Covid-19 : "Je ne vais pas vous mentir, il n'y aura pas de grand soir des réouvertures, ce sera progressif", prévient Gabriel Attal

Publié
Article rédigé par
Radio France

Le porte-parole du gouvernement est revenu sur le calendrier des réouvertures des commerces actuellement fermés et des lieux de culture.

"Je ne vais pas vous mentir, il n'y aura pas de grand soir des réouvertures. Tout ne va pas se faire d'un coup. Autour de la mi-mai, nous allons commencer à rouvrir certains lieux, mais cela se fera progressivement", a assuré Gabriel Attal dimanche 25 avril. Invité de "Questions politiques" sur franceinfo et France Inter, le porte-parole du gouvernement a notamment précisé le calendrier de réouvertures annoncé par le gouvernement, dans le contexte d'épidémie de Covid-19.

"Chaque personne vaccinée est une personne protégée du risque de faire une forme grave. Notre grand critère, c'est la saturation de nos services hospitaliers. Quand on sait qu'on va pouvoir vacciner 20 millions de personnes à la mi-mai, 30 millions de personnes à la mi-juin, ça nous permet d'avoir une certaine assurance que la situation épidémique sera protégée grâce à la vaccination", a expliqué Gabriel Attal.

"La vaccination nous permet de nous projeter avec davantage d'assurance dans l'avenir."

Gabriel Attal

à franceinfo

Tout le gouvernement doit-il se faire vacciner pour montrer l'exemple ? "Il n'y a pas eu que Jean Castex, il y a eu Sophie Cluzel, secrétaire d'État aux personnes handicapées, qui l'a fait cette semaine, il y a eu Jean-Michel Blanquer aussi hier", a affirmé le porte-parole. Concernant les rumeurs d'une campagne de communication portée par des célébrités comme Sheila, Gabriel Attal répond qu'"elle n'a pas été contactée, elle a déjà été vaccinée. Elle a dit être médusée par la rumeur qui s'est répandue dans la presse. Jean Castex n'a jamais fait de déclaration en disant 'je demande à Sheila de se faire vacciner', ou bien 'Sheila va se faire vacciner'".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.