VIDEO. Coronavirus : la situation en Mayenne est "problématique", estime Olivier Véran

Le ministre de la Santé indique avoir "demandé au préfet de la Mayenne de mettre en place un certain nombre de mesures comme l'obligation de port du masque dans les lieux publics sans attendre la date du 1er août".

FRANCE INTER / RRADIO FRANCE

"La situation en Mayenne est problématique aujourd'hui", a déclaré jeudi 16 juillet sur France Inter Olivier Véran, ministre de la Santé, alors que le nombre de cas de coronavirus y a quadruplé depuis le mois de juin. Le ministre de la Santé observe dans ce département "un taux de patients positifs par rapport à la population supérieur à la moyenne nationale", ainsi qu'un "taux de tests positifs supérieur à la moyenne nationale".

La Mayenne a dépassé légèrement le seuil d'alerte avec 50,1 nouveaux cas pour 100 000 habitants détectés en sept jours, selon le bilan de mercredi de Santé publique France. "Des clusters, des groupes de patients" sont "identifiés, les chaînes de contaminations sont traquées", a assuré Olivier Véran. Il a précisé que "la plupart sont dans des lieux clos ou confinés, dans lesquels on sait identifier les personnes malades".

Obligation du port du masque dans les lieux publics

Pour lutter contre cette hausse du nombre de cas de coronavirus en Mayenne, le ministre de la Santé a "augmenté massivement la capacité de tests sur place" : "Il y a, ne serait-ce qu'à Laval, quatre drive-test accessibles pour toutes les personnes qui souhaitent se faire tester, même sans ordonnance".

"Nous avons demandé au préfet de la Mayenne de prendre, de mettre en place un certain nombre de mesures comme l'obligation de port du masque dans les lieux publics sans attendre la date du 1er août", a expliqué le ministre de la Santé. Le port du masque doit devenir obligatoire en France dans les espaces publics clos selon les déclarations du président de la République lors de son interview télévisée mardi. Olivier Véran "demande aux Français de rester particulièrement vigilants, actifs. Il n'y a pas besoin de décret pour être vigilant. Il n'y a pas besoin de décret pour être actif contre le virus".

Olivier Véran, le ministre de la Santé, était l\'invité de France Inter jeudi 16 juillet (capture écran). 
Olivier Véran, le ministre de la Santé, était l'invité de France Inter jeudi 16 juillet (capture écran).  (FRANCE INTER / RADIO FRANCE)