Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Coronavirus et plage : sur réservation à partir de 4 heures du matin avec des couloirs de circulation pour entrer et sortir de l’eau

Pour aller à la plage, il vous faut effectuer une réservation, puis passer un contrôle à l'entrée avant d'accéder à votre emplacement délimité par une corde... Afin de répondre aux impératifs sanitaires liés à la pandémie de coronavirus, la municipalité de La Grande-Motte a imaginé un dispositif qui préfigure peut-être les vacances à la mer de demain.

Au bord de la Méditerranée, La Grande-Motte accueille chaque été 90 000 touristes. Sept kilomètres de plages publiques bordent la ville. Fermées pendant la période de confinement, elles ont toutes rouvert depuis le 2 juin. Ici, la municipalité expérimente ce à quoi pourrait ressembler les futures vacances à la mer.

Premier changement : pour aller à la plage, il faut désormais... réserver. Sur le site de l'Office du tourisme sont proposés pour chaque jour du mois, découpé en tranches horaires (9h-12h30 ou 14h-17h30), des emplacements gratuits pour 6, 4 ou 2 personnes. En communiquant son nom et son adresse mail, on reçoit une confirmation cinq à dix minutes plus tard, explique un couple interrogé pour "Envoyé spécial".

Deux créneaux horaires 

Même si la procédure est simple, quand on a "tendance à prendre ses affaires et à dire 'on va faire un tour à la plage'…", c'est "très bizarre", témoigne le couple. Sans compter ce "petit impératif" : le site affichant complet dès 8 ou 9 heures, il faut être prêt à réserver à partir de… 4 heures du matin ! Un effort qui ne vous donne droit qu'à une demi-journée de plage.

En plus de votre serviette de bain, il faut donc vous munir du laissez-passer, téléchargeable sur smartphone. Vous êtes contrôlé à l'entrée de la "zone" et, comme dans un club privé, on vous donne un bracelet. Les agents municipaux qui vous accueillent portent un masque, mais vous n'y êtes pas tenu. 

Sens de circulation

Vous pouvez alors rejoindre votre emplacement, délimité par un cordage. Sa superficie est comprise entre 9 et 24 mètres carrés (le maximum, réservé aux groupes de 6 personnes). Vous restez libre de faire des pâtés de sable (ouf !), mais pour aller vous baigner, vous devez respecter les sens interdits : une allée pour se diriger vers la mer, une autre étant réservée à ceux qui sortent de l'eau.

Cette plage expérimentale est financée et gérée par la municipalité et l'Office du tourisme. Au total, elle peut accueillir 500 personnes par jour. C'est la toute première expérience de ce type sur nos côtes. Un modèle à suivre en cas de retour du coronavirus ?

Extrait de "Le casse-tête des vacances", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 18 juin 2020.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS Android), rubrique "Magazines".