Vidéo Coronavirus : aux Etats-Unis, le "Tik Tok Doc" fait danser l'hôpital pendant la pandémie

Publié Mis à jour
Article rédigé par
France Télévisions

Surnommé le "Tik Tok Doc", l'anesthésiste Jason Campbell est devenu célébre aux Etats-Unis avec ses chorégraphies interprêtées à l'hôpital en pleine crise sanitaire.

Avec quelques pas de danse postés sur les réseaux sociaux, un médecin américain remonte le moral de centaines de millions d'internautes, mais surtout du personnel hospitalier en première ligne face à la pandémie du nouveau coronavirus. Surnommé le "Tik Tok Doc" pour ses clips diffusés sur cette application de partage de vidéos, Jason Campbell est devenu célèbre avec ses chorégraphies comme le "corona foot shake" ou le "cha cha glissé".

>> Suivez les dernières informations sur la pandémie dans notre direct

Cet anesthésiste de 31 ans, qui travaille à l'hôpital universitaire de la santé et des sciences de Portland, dans l'Oregon, assure avoir été submergé de commentaires positifs, notamment de la part des personnels de santé de New York, épicentre du Covid-19 aux Etats-Unis. "Quand vous êtes dans la médecine, vous voyez beaucoup de choses sérieuses et malheureuses tout le temps", explique-t-il à l'AFP. "Donc vous devez trouver le moyen de rester humain, sain d'esprit et avoir l'occasion de sourire ou rire, même juste cinq minutes dans une journée de 12 heures."

Quatre millions de vue sur une vidéo

Au départ, Jason Campbell voulait encourager les jeunes, surtout afro-américains, à réaliser leurs rêves en ayant conscience qu'ils pouvaient devenir médecin. Mais les vidéos sont devenues virales dans un pays qui désespère d'une occasion de sourire alors que la pandémie mortelle fait rage. Son "corona foot shake" avec une collègue a ainsi été vu quatre millions de fois. "J'ai eu un message de quelqu'un qui me dit que sa femme, cardiologue avec des équipes médicales Covid-19, a été requinquée par la vidéo", assure le médecin.

Un patient atteint d'un cancer du poumon l'a également remercié de rendre sa quarantaine plus supportable. "La majorité des commentaires ont été 'Je travaille à New York et j'adore regarder vos vidéos après une longue journée'", explique Jason Campbell. "D'autres me disent qu'ils s'occupent d'un membre de leur famille atteint par le virus et qu'ils regardent ces vidéos ensemble en attendant qu'il aille mieux."

Le soutien de sa hiérarchie et de Janet Jackson

Les médecins et les infirmières à l'hôpital de Portland ont d'abord été réticents à l'idée d'apparaître dans les vidéos du docteur Campbell, avant de le rejoindre en voyant son succès. Son initiative a aussi reçu la bénédiction de la direction de l'établissement. "L'énergie et le charisme du docteur Campbell sont contagieux", affirme Renee Edwards, la responsable du personnel médical à l'hôpital de Portland.

Il a été salué par la gouverneure de l'Etat, Kate Brown, et ses pas de danse ont également capté l'attention de la chanteuse Janet Jackson, qui a retweeté une de ses vidéos. Le médecin assure qu'il n'a pas l'intention de s'arrêter de danser, même quand la pandémie sera vaincue : "Je veux continuer à atteindre les jeunes Noirs, et travailler pour améliorer la diversité dans la médecine à long terme."

La sélection de franceinfo sur le coronavirus

• Récit. "C'est apocalyptique" : New York, au cœur de l'épidémie de coronavirus qui frappe de plein fouet les Etats-Unis

• Décryptage. Que vaut la nouvelle étude du professeur Raoult, qui vante l'efficacité de l'hydroxychloroquine ?

• Désintox. Ces théories du complot qui connectent la 5G et le coronavirus

• Eclairage. "Des enfants ont été mis dehors" : comment le confinement a fait exploser les violences intrafamiliales

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.