Vidéo Bientôt 100 000 morts du Covid-19 : Emmanuel Macron a "évidemment" sa part de responsabilité, assure Olivier Faure

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

"J'ai l'impression qu'Emmanuel Macron est dans une forme d'insoutenable légèreté" a critiqué le premier secrétaire du Parti socialiste. 

Le cap des 100 000 morts du Covid-19 en France doit être franchi dans la soirée, jeudi 15 avril. "Le président a sa part de responsabilité, évidemment", a estimé sur franceinfo Olivier Faure, premier secrétaire du PS. "Je ne sais pas si c'est une question d'excuses mais ce qui est certain c'est qu'il doit prendre lui aussi la dimension" de ce qu'il se passe.

>> Suivez les dernières informations sur l'épidémie de Covid-19 dans notre direct

"J'ai l'impression qu'Emmanuel Macron est dans une forme d'insoutenable légèreté, tâcle le premier secrétaire du PS. C'est lui qui a laissé dire par ses proches qu'il était devenu épidémiologiste, qui a laissé entendre que la science était bien mais que la politique devait prendre le dessus, qu'il était finalement celui qui savait mieux que tout le monde. Donc, oui il a une responsabilité particulière parce que c'est lui qui a fait ces choix."

Olivier Faure trouve "terrifiant" de voir "à quel point nous sommes habitués à l'idée de la mort." Ce sont 100 000 personnes "qui auraient pu mourir plus tard. Ce qu'on voit aujourd'hui ce sont des morts de plus en plus jeunes."

Il y aura "évidemment ce moment d'hommage et du deuil pour la nation" en faveur des victimes du Covid-19, a déclaré le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. Pour Olivier Faure, "il y a d'abord un hommage à leur rendre et cela participe à la prise de conscience de chacun d'entre nous. Cela fait trop longtemps qu'on est avec les gestes barrières, mais il faut qu'on comprenne que chaque jour ce sont des familles qui sont endeuillées, qui ont perdu un des leurs."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.